Partagez | 
 

 Adrianna + Cause she's got that one international smile.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 29
ϟ ID Card : Luxette

MessageSujet: Adrianna + Cause she's got that one international smile.   Lun 21 Mar - 21:32

- Adrianna Juliet Contini -
let me show you how i love you
PRÉNOM(S) + Adrianna, son premier prénom que son père a choisi pour honorer ses racines italiennes. Juliet, son deuxième prénom, choisi par sa mère, anglaise d'origine, et fan de Roméo et Juliette. NOM(S) + Contini. Un nom italien qu'elle porte avec fierté. ÂGE + 31 ans. Mais évitez de lui rappeler car elle a du mal à les assumer. DATE ET LIEU DE NAISSANCE + Rome, un 24 décembre. ORIGINES ET NATIONALITÉ + italiennes et anglaises. STATUT CIVIL + Célibataire mais elle a toujours des sentiments pour son premier amour. Sauf qu'il lui a déjà brisé le coeur une fois et elle craint qu'il ne recommence encore. Ils ont couché ensemble il y a quelques jours et la jeune femme ne sait plus où elle en est.. ÉTUDES/MÉTIER + Après quelques années passées à la brigade financière en Italie, elle vient de revenir à Londres et a intégré la brigade criminelle. Pour elle, c'est une sacré promotion et elle compte bien prouver qu'elle est à la hauteur.. TRAITS DE CARACTÈRE + impulsive + têtue + rancunière + drôle + bavarde + spontanée + féminine + geek + loyale + juste + attentionnée + protectrice + jalouse + romantique + entière.  GROUPE + hyde park

Wreck of the day

20 CHOSES À SAVOIR SUR MOI + Adrianna est une jeune femme passionnée, entière, loyale. Elle est fidèle en amitié, en amour mais parfois impulsive. + Elle adore les animaux, est du genre à adopter tous les pauvres chats qui lui tombent entre les mains. C'est un peu une Brigitte Bardot moderne. + Elle aime prendre de longs bains chauds en rentrant d'une dure journée de boulot. + Elle est totalement investie dans son travail. + C'est une sentimentale, une amoureuse de l'amour mais en ce moment, elle voudrait juste arrêter d'aimer. + Elle n'a pas sa langue dans sa poche, elle est franche, dit ce qu'elle pense sans toujours penser aux conséquences. + Elle est parfois lunatique, têtue, bornée, orgueilleuse mais au fond, c'est une fille au grand coeur. + Elle se ronge les ongles depuis qu'elle a 10 ans et n'a jamais réussi à arrêter cette mauvaise habitude. + Elle joue avec ses cheveux quand elle est mal à l'aise ou gênée. + Elle porte des lunettes de repos quand elle bosse ou quand elle lit. + Elle conduit très bien, et elle adore ça d'ailleurs. + Elle aime le vin et a d'ailleurs pris des cours d'oenologie avec son père quand elle était plus jeune. + Elle lit beaucoup, de tout. On ne la voit rarement sans un bouquin, surtout en été où elle adore se poser au soleil et lire. + Elle a toujours adoré tenir un journal intime. + Elle vient d'apprendre sa grossesse, et même si ça la fait paniquer, elle veut garder le bébé car elle sait qu'elle risquerait de ne plus tomber enceinte. + Elle est une véritable geek, et sait pirater n'importe quel site. Bien sûr, elle se sert parfois de ses compétences dans son boulot, même si elle ne s'en vante pas. + Elle est allergique aux noix et aux amandes. + Elle est du genre gaffeuse, maladroite mais cela fait son charme. + Elle sait très bien cacher ses sentiments quand il le faut.

We all want a happy ending

PSEUDO/PRÉNOM + Luxette. ÂGE + 27 ans. COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? + J'ai rejoint l'aventure en cours de route. FRÉQUENCE DE CONNEXION + 5/7. TON DERNIER MOT +          


Dernière édition par Adrianna Contini le Ven 8 Avr - 8:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 29
ϟ ID Card : Luxette

MessageSujet: Re: Adrianna + Cause she's got that one international smile.   Lun 21 Mar - 21:32

Once upon a time

« Papa est vraiment trop chiant.» Adrianna souffla doucement en rejoignant sa grande sœur et son frère dans la chambre de Grace, et boudeuse, elle se laissa choir sur le sol, rejoint par Wade. Une fois de plus, ils venaient de se faire sermonner par le chef de la famille Contini, parce qu’ils jouaient devant la maison et qu’ils criaient un peu trop fort. Il faisait une chaleur torride à Rome, l’été s’affichait sur toute la ville, et ils avaient simplement voulu faire une bataille d’eau. Wade avait initié ça en déversant une bouteille d’eau sur Adrianna qui avait crié et répliqué, rapidement rejointe par Grace. Les enfants Contini s’adoraient, heureusement, et ils adoraient jouer ensemble. Mais comme à chaque fois, il avait fallu que leur père les interrompe et les renvoient à la maison, leur hurlant dessus sitôt la porte refermée. Pour leurs parents, rien ne comptait plus que leur réputation, et des enfants trop bruyants coinçaient avec l’image de la famille parfaite qu’ils souhaitaient montrer à la ville entière. Après tout, les deux avaient des positions respectables : lui, grand avocat, reconnu et réputé, et elle bourgeoise qui avait réussi à obtenir une position confortable sans compter sur son mari. Bref, ils voulaient que leurs enfants soient à leur image, mais c’était difficile pour eux. Après tout, c’était des enfants et ils ne voulaient qu’une chose : s’amuser. « Tu le connais … Il voudrait qu’on passe notre temps à lire, chacun dans notre chambre, en silence.» « Moi franchement, ça me plombe. Dès que j’ai 18 piges, je me tire de cette baraque.» Wade était sans doute l’enfant rebelle, le moins sage, et le moins pressé à obéir à ses parents. Il grandissait à vue d’œil, et du haut de ses 13 ans, il commençait à s’affirmer de plus en plus, et les disputes étaient de plus en plus nombreuses. « Mais non, autant profiter de la maison, puis on est là, nous. On se soutient, c’est le principal.» Adrianna esquissa un sourire et hocha doucement la tête : « Heureusement d’ailleurs, sans vous, je supporterai pas je crois.» Elle posa sa main sur celle de sa sœur, et sourit à son frère. Ils ne se voyaient pas l’un sans l’autre, clairement, et au fond, ils étaient inséparables, même si bien sûr, il leur arrivait de se disputer de temps en temps.

* * *

« Tu sais que tu me plais Adrianna … » La brune releva doucement la tête du livre dans lequel elle était plongée pour avoir la surprise de découvrir Noam, un des mecs les plus populaires de son lycée. Elle lui lança un regard perplexe et elle secoua doucement la tête, décidant de l’ignorer. Noam, à la bibliothèque du lycée ? Du jamais vu. Noam, s’intéresser à une nana comme elle ? Pas possible non plus. Il sortait avec toutes les pom-pom girl du lycée, et parfois avec des filles plus vieilles. Une fille sérieuse, douce et intello comme Adrianna, n’était absolument pas son genre et elle le savait. Cependant, loin de se laisser troubler par son indifférence, il prit place à côté d’elle et pencha sa tête par-dessus l’épaule de la jeune femme : « Qu’est ce que tu lis ? » Elle soupira et posa son regard sur le brun avant de hausser les épaules : « Un livre de droit. Droit pénal. » Il hocha la tête, l’air vaguement impressionné et il sourit : « Tu es vraiment une tête. C’est bizarre, canon comme tu es, honnêtement, je te verrais mieux dans l’équipe des cheerleaders que dans le journal du lycée.» Elle lâcha un petit rire et haussa les épaules : « Je ne fais pas ce que les gens attendent de moi, que veux-tu ? » « Tu as raison. Je suis pareil. D’ailleurs, on devrait aller au bal de l’hiver toi et moi. Pour montrer qu’on fait rien comme les autres voudraient que l’on fasse.» De mémoire, il sortait –ou flirtait- avec la capitaine de l’équipe des cheerleaders depuis quelques mois. A croire que son invitation semblait destiné à prouver le contraire au reste du lycée. La brune se mordilla doucement la lèvre et elle le dévisagea un instant : « Je verrais. Je n’étais même pas sûre d’y aller alors … » Au fond, il fallait l’avouer, elle mourrait d’envie de dire oui. Noam était canon, bien plus canon que Maxence, un mec du journal qui l’avait invitée et auquel elle avait gentiment dit non. « Dis-moi vite alors.» Il posa doucement sa main sur celle de la jeune femme avant de se lever et de repartir aussi vite qu’il n’était venu. […] « Arrêtez de charrier, je m’en fous d’elle. C’est juste pour le fun. » « Ca va faire deux ans, me fais pas croire que tu t’amuses encore.» « Et bah si, je t’avais dit que je me tapais qui je voulais, et je me la suis faite. Elle a mis du temps avant de se lâcher la petite intello, mais maintenant je l’arrête plus, donc je profite un petit peu.» Il lâcha un rire qui sonna aux oreilles de Adrianna comme une bombe. Noam s’était moqué d’elle. Ils avaient été au bal ensemble et elle avait passé une soirée merveilleuse, digne d’un conte de fées. Ils s’étaient embrassés, c’est vrai, mais elle l’avait gentiment repoussé quand il lui avait fait comprendre qu’il voulait aller plus loin. Et après, ils s’étaient revus plusieurs fois jusqu’à ne plus se quitter. Presque deux ans qu’ils sortaient ensemble. « T’as assuré mec, tu avais bien mérité les 100 $ qu’on t’a filé. » La brune se détourna et repartit discrètement de là où elle venait. Elle avait été l’objet d’un pari, un pari stupide. Le pire dans tout ça, c’est que plutôt que la larguer après avoir eu ce qu’il voulait, il avait continué à profiter d’elle, à jouer avec elle. Elle qui croyait sincèrement à leur histoire d’amour, elle qui lui avait donné sa première fois, elle se sentait brisée, trahie. Elle souffla doucement, les larmes coulant sur son visage. Elle se promit de ne plus jamais tomber dans le panneau du jeune homme. Dire qu’elle avait cru à son jeu de mec intelligent, sympa, et plus profond que ce qu’il montrait. Quelle conne…

* * *

« J’ai toujours cru que c’était moi qui partirais le premier. Et finalement, voilà que tu te barres.» Wade se posa sur le lit de Adrianna qui finissait de terminer ses valises. Elle haussa doucement les épaules et souffla : « C’est mieux comme ça. Depuis ma rupture avec Noam, je ..» Elle détourna le regard et esquissa un mince sourire avant de fourrer quelques robes dans sa valise. « C’est encore plus la merde avec les parents, et surtout je supporte pas de le voir.» Elle avait eu tendance à sortir beaucoup depuis qu’elle avait largué le jeune homme sans qu’il ne cherche à la retenir, à s’excuser. Elle avait picolé, couché avec d’autres mecs, juste pour oublier, et bien sûr, ça avait provoqué des drames dans la famille. Mais, elle n’était pas cette fille et elle voulait prendre l’air, oublier. Et retourner en Italie lui semblait une très bonne idée. Elle voulait être flic, mais obtenir aussi son diplôme de droit histoire de pouvoir évoluer plus vite. « Rome n’est pas le bout du monde, on viendra te voir.» Grace s’appuya sur la porte de la chambre de Adrianna et elle lui sourit, sereine, comme à son habitude. « Vous me manquerez beaucoup quand même, vous le savez. Ca va être bizarre d’être loin de vous.» Elle referma sa valise et sourit à son frère : « Je suis prête à y aller, je crois.» Elle lança un dernier regard à sa chambre d’ado. Elle avait tellement de souvenirs ici, et beaucoup avec Noam. Il lui avait brisé le cœur et elle ne voulait plus entendre parler de lui, plus jamais. Et Rome lui permettrait enfin d’oublier et d’aller de l’avant. Depuis que les Contini avaient déménagé en Angleterre, à Londres, lorsque Ade avait 14 ans, ils n'étaient retournés que trop peu en Italie. « Allez, un dernier bisou à tes parents chéris et on bouge.» Elle sourit et elle attrapa le bras de Grace, tandis que Wade s’occupait de sa valise. Même loin, elle savait qu’elle penserait tous les jours à eux deux. Ils étaient ses confidents, ses meilleurs amis, sa force, tout quoi.

* * *

« C’est fini, fini, tu m’entends ! » La jeune femme se détourna du blond qui soupira doucement et tenta d’attraper sa main. Elle s’éloigna et souffla, incapable de pouvoir lui faire face, de soutenir une fois de plus son regard. C’était impossible. « Je ne pourrais jamais te pardonner Andrew, je veux juste que tu partes. » Elle avait choisi, elle était sûre d’elle. Andrew l’avait déjà trompée. Une fois, au début de leur relation. Elle avait pardonné, cru de tout son cœur que ça n’arriverait plus. Et c’était arrivé, encore. Au pire moment. A quelques mois seulement de leur mariage. Elle allait devoir envoyer à tous l’annulation de l’événement tant attendu. Après tout, Adrianna était la première à faire le grand pas dans la famille, et tout le monde attendait ce mariage avec impatience. Et maintenant, c’était fini. Son rêve s’était détruit, effiloché … Ils avaient été tellement heureux. Ils étaient jeunes, fous, insouciants. Du haut de leur 20 ans, quelques mois après leur rencontre, ils s’étaient promis l’éternité, et leur couple semblait marcher. 5 ans d’amour fou, une demande en mariage l’année dernière et des projets plein la tête. Elle posa sa main sur son ventre, laissant le jeune homme quitter le salon de l’appartement dans lequel ils vivaient depuis quelques mois maintenant. Ils avaient pris plus grand, à croire qu’ils avaient senti qu’un heureux événement risquait de pointer le bout de son nez. Et c’était vrai, Adrianna était enceinte. Elle allait le lui annoncer, mais maintenant … A quoi bon ? Elle souffla doucement et se laissa choir sur le canapé. Elle allait avoir besoin de soutien, beaucoup de soutien. Comment avancer après ça ? […] « Où est-elle ? Je veux voir ma soeur ! » Adrianna ouvrit doucement les yeux, grimaçant sous le coup de la douleur. Son ventre lui faisait terriblement mal. Elle faillit pousser un petit cri mais elle se retint quand elle vit son frère et sa soeur arriver en courant. « Ma puce, mon bébé.» Grace avait les traits tirés et les yeux remplis d’inquiétude. Elle avait fait le déplacement jusqu’à Rome, avec son frère et ses parents, et elle se sentit soulagée de les avoir à ses côtés. La brune hocha doucement la tête, grimaçant de douleur et son frère posa sa main sur son front. « Comment tu te sens ? » « Pas très bien, je … Je me souviens pas très bien de ce qu’il s’est passé. Je …» Elle posa sa main sur son ventre et poussa un petit cri : « J’ai mal, le bébé, … » Il secoua doucement la tête et soupira : « Je suis désolé ma puce, ils … Tu l’as perdu suite à l’accident. Un chauffard a percuté violemment ta voiture. Tu as beaucoup de lésions et ils ont cru … qu’ils ne te sauveraient pas. Tu as perdu le bébé sur le coup. » Grace caressa doucement son front, essuyant les larmes qui coulaient sur son visage. Elle n’était enceinte que de 5 mois mais elle s’était déjà attachée à ce petit être qui vivait en elle. « Je … » « Chut ma puce, repose-toi, le médecin a dit qu’il fallait te ménager. » Elle n’osa lui avouer que le médecin avait dit que toute prochaine tentative de grossesse serait compliquée. Qu’elle risquait peut-être de ne pouvoir avoir d’enfants.

* * *

La brune posa doucement ses affaires sur son bureau et lança un coup d’œil à son équipe, la plupart avait l’air sympa heureusement. Etre de retour à Londres, c’était bizarre. Elle était revenue il y a déjà deux semaines mais elle venait seulement de commencer à bosser à la brigade criminelle de Londres, où elle avait réussi à décrocher une bonne place. Bien entendu, mis à part son frère et sa sœur, personne n’était fier d’elle. Ses parents auraient voulu la voir avocate, pas flic, une profession minable selon eux. Elle souffla et elle enfila rapidement son badge. Son supérieur avait convoqué toute l’équipe. Apparemment, un gros dossier venait de tomber, et ils allaient être bien occupés pour les semaines à venir. Tant mieux, ça lui permettrait de faire ses preuves et de s’insérer dans l’équipe. Au bout de deux heures, elle sortit de la réunion, prête à s’attaquer au dossier. « Adrianna Contini, ça alors.» La brune releva la tête, surprise et faillit s’étouffer en reconnaissant Noam. « Quand j’ai vu ton nom ce matin, j’ai cru que je me trompais, mais non. C’est bien toi. Bienvenue dans l’équipe ma belle ! » Il lui fit un petit clin d’œil et elle déglutit avant de sourire : « Tu es flic ? Toi ? » Il était plus mature qu’il y a quelques années, elle pouvait le voir à ses traits tirés, mais il avait toujours la même lueur malicieuse dans le regard. Il secoua doucement la tête et lâcha un petit rire : « Avocat. C’est bizarre, à l’époque, j’aurais juré que tu serais avocate et moi flic. Comme quoi.» Son boulot lui allait comme un gant et il était encore plus musclé qu’à l’époque, elle pouvait le voir même dans son costume élégant. Elle tenta de se rappeler le pari et son cœur brisé du moment pour éviter de le trouver trop craquant. Mais l’évidence était là, Noam était beau, séduisant et il lui plaisait encore. Elle avait vite quitté la ville après le lycée, étudiant à Rome, trouvant un super poste à la brigade financière, beau parcours en soit, avant de revenir. « On va devoir bosser ensemble pour le dossier Maxter.» Génial… Elle avait bien besoin de ça. Avoir son ex dans les pattes. Surtout lui. Elle avait eu pas mal de petites histoires à droite, à gauche, sans vraiment s’engager, mais ces derniers temps, mois, sa vie sentimentale était un désert. « Je t’avoue que je suis surprise de te voir avocat.» « Et oui … Là où on ne m’attend pas.» Ces mots qui l’avaient séduite. Elle sourit malgré elle et haussa les épaules. Elle avait refusé de lui avouer qu’elle savait pour le pari, se contentant de le quitter en lui disant qu’elle devait se consacrer à ses études. Il n’avait pas cherché plus loin de toute façon à l’époque, se contentant de la laisser partir sans vraiment la retenir. « On va boire un verre ce soir ? Pour fêter ton retour en ville ? » Il sourit et elle hésita vaguement avant de répondre : « Ok mais rapide alors.» Elle savait déjà que c’était une mauvaise idée. Il sourit et hocha la tête avant de quitter le commissariat. […] « Merde, qu’est ce qu’il se passe ? » La brune releva la tête du dossier qu’elle lisait, installé dans le confortable bureau de Noam. Depuis son retour en ville, ils s’étaient finalement assez peu croisés, mais depuis quelques jours, ils ne se quittaient pas ou presque. Le procès avait lieu le lendemain, et Noam fouillait dans tous les dossiers relatifs à cette affaire pour en savoir plus. Et c’est Adrianna qui avait été désignée pour cette tâche de fouille historique en compagnie du séduisant avocat. La pièce semblait trembler, et soudain, l’obscurité envahit le bureau. « Noam, qu’est ce qu’il se passe ? » Elle sentit rapidement le jeune homme à ses côtés, et il eut le temps de l’attraper avant qu’ils ne soient projetés à terre suite à une violente secousse. Puis, plus rien. Juste l’obscurité de ce bureau, et leurs corps, collés. « Tu vas bien Adrianna ? » Elle sentit son cœur se serrer en entendant ce surnom qu’il n’utilisait plus depuis si longtemps. Elle hocha doucement la tête, mais elle ne s’éloigna pas de lui, restant cramponnée à sa taille. « On va peut-être devoir passer la nuit ici. Il n’y a plus de lumière, plus rien, et on ne sait pas ce qu’il s’est passé dehors.» Elle haussa les épaules, troublée par leur proximité, par le parfum du jeune homme qu’elle avait appris à apprécier de nouveau. Son cœur battait la chamade, comme une ado de 16 ans. Soudain, elle sentit la main du jeune homme se perdre dans ses cheveux bruns, comme s’il tentait de la rassurer. Elle apprécia ce geste, s’y noya même, et sans même comprendre pourquoi, elle chercha ses lèvres, et les trouva, les scellant d’un baiser passionné. Noam ne la repoussa pas, bien au contraire. Ses mains cramponnèrent sa taille et il l’attira plus près de lui, la faisant rouler sur le sol de son bureau. Il répondit avec passion à ce baiser, et ils se noyèrent dans le plaisir de leurs retrouvailles, si désiré, si attendu. Au fond, elle n’avait cessé d’attendre ce moment.


Dernière édition par Adrianna Contini le Mar 22 Mar - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }:
{ MY PLAYLIST }:
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 346
ϟ ID Card : the mad hatter

MessageSujet: Re: Adrianna + Cause she's got that one international smile.   Mar 22 Mar - 9:00


_________________

won't lose you again
You and I walk a fragile line, I have known it all this time, but I never thought I'd live to see it break. It's getting dark and it's all too quiet and I can't trust anything now and it's coming over you like it's all a big mistake. Stood there and watched you walk away from everything we had, but I still mean every word I said to you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 302
ϟ ID Card : foolish blondie ⊹ tica

MessageSujet: Re: Adrianna + Cause she's got that one international smile.   Ven 25 Mar - 20:20

Rachel est absolument parfaite

_________________

    don't even pretend you know me
    --------------------
    ‹ if i showed you my flaws, if i couldn't be strong tell me honestly would you still love me the same. ›
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foolish-blondie.tumblr.com
Contenu sponsorisé


Confide in me
Love in stereo

MessageSujet: Re: Adrianna + Cause she's got that one international smile.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adrianna + Cause she's got that one international smile.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Capois en rebellion pour leur aéroport international
» Tutelle ou tuteur international ?
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Sak caraibean international highway ?
» A PROPOS DE L'IDÉE D'UN GOUVERNEMENT INTERNATIONAL EN HAITI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LONDON BABY :: BEGIN A NEW LIFE :: tell me your story :: london is mine-
Sauter vers: