Partagez | 
 

 (Sofia) We won battle but lost the heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 23
ϟ ID Card : lady berry (caroline)

MessageSujet: (Sofia) We won battle but lost the heart   Sam 19 Mar - 21:53

- Sofia Lydia Rosen -
We're adults. When did that happen?
And how do we make it stop?
PRÉNOM(S) + La jeune femme porte le prénom de Sofia, et elle le porte fièrement. Et elle insiste tout particulièrement sur l'orthographe se son prénom, elle déteste lorsque les gens se trompe. Il a été choisit à l'unanimité lors de sa venue au monde, même Hunter a pu donner son avis. Bien que la famille attendait un garçon, ils ont été ravis de voir débarquer une petite fille. Jolene a choisit ce prénom car il sonnait doux à son oreille et aussi pour sa signification "sagesse" mais qui ne s'applique pas vraiment à la jeune femme. Elle a toujours été le contraire d'une petite fille sage ou raisonnable, au contraire un vrai petit diablotin qui avait sans cesse besoin de bouger, d'explorer son environnement. Mais sa mère avait espoir que cette signification agisse sur le comportement de sa première fille en grandissant, seulement Sofia n'en fait qu'à sa tête bien trop souvent. Le second prénom inscrit sur ses papiers d'identité est Lydia, le prénom de sa marraine. Un hommage que Winslow a voulu absolument rendre à sa meilleure amie qui a de suite accepté de prendre soin de sa petite princesse si jamais quelque chose leur arrivait. Sofia a toujours supposé que son second prénom n'a pas été choisit à la légère par son père, elle a toujours soupçonnée que son père ait eu une relation plus qu'amicale avec cette jeune femme, car sa mère déteste ce prénom. Mais tout ça c'est dans sa tête au fond. Elle n'a jamais eu confirmation de ses suppositions.  NOM(S) + Son nom de famille est Rosen, un nom connu à Londres pour deux raisons. La première est que tout le monde se rappelle le tragique accident des parents Rosen qui a laissé trois enfants orphelins. Même si Londres est une grande ville, beaucoup de personnes ont encore cette histoire tragique en tête. Et Sofia déteste qu'on lui rappelle ce jour funèbre, pourtant beaucoup de personne ne cesse de la prendre en pitié ou se permette de lui donner des conseils sur comment faire son deuil. Elle ne supporte pas ça. La seconde raison est tout simplement parce que l'aîné de la famille Hunter est un grand reporter et que le nom de Rosen s'affiche très souvent dans les pages du Times. Et Sofia est fière de son frère, elle est fière de porter le même nom de famille que lui.  ÂGE + Sofia est aujourd'hui âgée de 27 ans. Elle n'est pas pressée de passer le cap de la trentaine, elle a peur d'arriver à cet âge. Si avant son accident, elle ne prenait pas vraiment son âge en compte, qui n'était qu'un simple nombre pour elle, aujourd'hui tout est différent. Car elle doit faire face au fait que sa carrière est terminée et qu'aujourd'hui elle n'a plus vraiment d'avenir. Et elle est effrayé à l'idée de se dire qu'elle n'a rien fait de sa vie. Elle se pose de nombreuses questions quand elle voit ses anciennes amies de lycée qui ont une carrière bien lancé, qui sont mariés, qui ont des enfants. Quand elle regarde ce qu'elle a accomplie, elle sent sa vie bien vide. Cependant, elle essaie de voir le bon côté des choses même si ce n'est pas facile. DATE ET LIEU DE NAISSANCE + Comme son frère et sa petite sœur, Sofia a vue le jour à Londres. Elle a poussé son premier cri le 2 Janvier a 1989. Elle fut une surprise pour ses parents, car le jour de l'échographie pour découvrir le sexe du bébé, le médecin avait assuré à Winslow et Jolene qu'ils attendaient un autre garçon. Mais la surprise fut totale lors de la naissance de Sofia, de plus elle est arrivée avec une semaine d'avance. A quelques jours près, Hunter aurait du partageait sa date d'anniversaire. ORIGINES ET NATIONALITÉ + La jeune Rosen est de nationalité anglaise comme le reste de la famille. Elle est fière d'être anglaise et d'appartenir à ce beau pays. Ce qu'elle préfère il faut bien l'avouer c'est que son accent prononcé fait tourner bien des têtes lorsqu'elle se trouve à l'étranger. Elle a aussi des origines Irlandaises lointaines dans la famille. Sofia n'y prête pas forcément beaucoup d'attention sauf lorsque vient la fête de Saint Patrick, soudainement, elle est très irlandaise. Allez savoir pourquoi !  STATUT CIVIL + Parfois elle pense qu'elle n'est définitivement pas faite pour être en couple, pour être amoureuse et qu'elle finira probablement entourée de chats et de poissons rouges. Et une fois que les chats auront mangé les poissons rouges, elle se retrouvera seule avec ses chats. Elle n'a jamais vraiment été amoureuse, du moins elle ne pense pas. Elle n'a jamais eu ce sentiment d'attachement envers un homme, elle n'a jamais ressentit cette obsession envers un homme. Elle s'est attachée à certains de ses petits amis, mais elle n'a jamais ressentit l'amour avec un grand A comme on peut le voir dans les films. Elle a une peur bleue de l'engagement, elle a peur de s'attacher à quelqu'un pour le voir partir par lui suite. Elle a eu des aventures mais toutes se sont soldés par des échecs ou bien elle a rompu car cela ne fonctionnait pas pour elle. Elle est d'ailleurs bien souvent à l'origine de ses ruptures, et lorsque ce n'est pas le cas, elle les provoque sans vraiment s'en rendre compte. La plupart du temps ces messieurs ne supportait pas son amour pour son travail, son amour pour la danse. Qu'elle a toujours fait passer avant tout et tout le monde. L'amour de sa vie c'est la danse est rien d'autre. Et pourtant, Sofia va devoir apprendre à vivre sans. Et cette absence ne la rend pas forcément très sociable et agréable pour les gens qui l'entoure. Mais depuis quelques mois, cet homme qu'elle déteste au plus haut point occupe bien trop ses pensées pour que ce soit innocent. Ace Burrows. Pourtant elle a envie de l'étrangler dès qu'elle le voit mais quand il n'est pas dans les parages il lui manque. Une situation bien trop compliqué à laquelle elle n'est pas prête à faire face. Elle a peur de ce qu'elle pourrait ressentir pour lui. En réalité, il est le seul qui la met devant le fait accomplie, il est le seul qui peut la faire réagir et prendre conscience de ce qui lui arrive. Elle le déteste et pourtant elle s'attache à lui un peu plus chaque jour, comme si elle avait besoin de lui pour respirer, pour se calmer quand elle ne va pas bien. ÉTUDES/MÉTIER + Sofia a appris à danser avant de marcher. Dès son plus jeune âge, elle a toujours su qu'elle voulait devenir une danseuse étoile quand elle serait plus grande. Si son père a cru que ce n'était qu'une simple phase, il a dû se rendre à l'évidence lorsqu'elle a délaisser les études à l'université pour des cours de danse intensif et les différentes auditions auxquelles elle se rendait. Sofia n'a a jamais vraiment été douée pour les études, elle n'a jamais promis à ses parents de s'assoir sur les bancs de l'université comme son frère ou sa petite sœur. Elle n’a jamais aspiré à devenir chirurgienne, journaliste, avocate ou on ne sait quel métier à forte crédibilité qui aurait pourtant fait la fierté de ses parents. Non Sofia, elle ne vit que pour danser, pour être sur scène. Le seul endroit où elle se sent chez elle, le seul endroit où elle est heureuse et épanouie. Elle avait du talent, elle était appréciée dans le milieu et elle voulait arriver au bout. Elle voulait qu'on se rappelle de son prénom dans le milieu et en dehors. Elle rêvait de pouvoir danser sur la scène du Lincoln Center à NYC, elle rêvait de danser à l'opéra de Londres, elle rêvait de danser sur une scène russe. Elle a interprété le lac des cygnes, Gisèle est bien d'autres grands rôles dans le monde de la danse classique. Elle se faisait un nom petit à petit dans son monde à elle, un monde qui la comblait parfaitement. Mais son rêve s'est brisé en quelques minutes. La descente aux enfers est longue et difficile pour Sofia. Une blessure lors d'une audition, une blessure fatale qui la contraint a mettre son rêve, toute sa vie de côté pour toujours. Aujourd'hui, elle a perdu tout espoir de pouvoir remonter sur scène et elle en bien du mal à l'accepter. Aujourd'hui depuis quelques mois, elle travaille à la pâtisserie de Camilla Solano dans le centre de Londres. Ce n'est pas le job de ses rêves, elle n'aime pas son travail mais cela lui permet de se lever chaque matin et de ne pas broyer du noir seule. TRAITS DE CARACTÈRE + Sofia a un personnalité complexe. Elle est une personne attachante et adorable, toujours de bonne humeur et toujours prête à rire mais parfois elle peut vraiment être une emmerdeuse. Elle le sait et joue bien souvent sur les nerfs des gens pour obtenir ce qu'elle veut. Elle est peu parfois se trouver à la limite de l'insolence mais elle connaît les limites à ne pas dépasser cependant. Sauf avec certaines personnes.  La jeune femme est ambitieuse, elle a toujours eu cette envie de réussir quelque chose, et elle s'en donne les moyens. Si elle commence une tâche, elle fera tout pour arriver à bout ce qui est une énorme qualité. Elle ne laisse jamais quelque chose d'inachevé. Elle est persévérante, et elle veut que tout soit parfait, son côté perfectionniste est un atout dans sa danse. Elle peut passer des heures à faire et refaire le même enchainement de pas jusqu'à qu'il soit parfait. Elle est  très têtue et ne supporte pas qu'on lui fasse remarquer. Elle aime avoir raison, elle aime avoir le dernier mot, même si parfois elle accepte avoir tort. Mais tout dépendra de la situation, la seule personne avec elle accepte ses torts c'est Ella. Elle est la seule personne a pouvoir lui faire remarquer ses erreurs sans qu'elle ne s'énerve ou qu'elle se braque.  Si dans sa vie de tous les jours, elle est un peu immature, dans sa vie professionnelle c'est tout le contraire. Elle a toujours fait preuve d’une grande maturité et est appréciée pour ses conseils, qu’elle n’applique jamais à elle-même malheureusement. Fait ce que je dis, pas ce que je fais. Très impulsive de nature, Sofia a tendance à partir au quart de tour sans chercher à comprendre la situation avant d'agir, bien souvent au bout d'un moment elle se retrouve comme une débile obligée de s'excuser pour un comportement déplacé, mais elle assume parfaitement cela-dit. Elle a ce petit côté autoritaire mais juste, elle peut parfois apparaître comme une personne froide alors qu’il en est tout le contraire. Bienveillante, protectrice, elle serait prête à n’importe quoi pour les membres de sa famille et les personnes qu’elle aime. Lorsqu'on connait Sofia on ne peut que l'aime. Sofia c’est un peu le feu sous la glace. Calme en apparence, à l’intérieur, elle peut parfois perdre son sang froid et il ne faut pas la chercher ou la pousser à bout, sous peine de subir une tornade. Elle n'est pas du genre à se laisser submerger par ses émotions, elle se confie rarement, elle préfère faire de l'humour ou du sarcasme afin de cacher ce qu'elle ressent. Il y a très peu de personne qui la connaisse réellement et avec qui elle se laisser aller complètement. Elle a une certaine fierté parfois mal placée et refuse de passer pour une personne faible. Elle ne veut pas qu’on s’inquiète pour elle, mais elle s’inquiète toujours pour les autres. Compétitrice dans l’âme, elle est également mauvaise perdante et peu parfois faire preuve de mauvaise foi évidente. Au fond, Sofia est une personne qui n’a pas vraiment confiance en elle, même si elle montre le contraire. Elle a peur de l’échec, peur de décevoir les gens qui comptent sur elle, les gens qu’elle aime, alors elle se met beaucoup de pression. . GROUPE + écrire ici.

Wreck of the day

20 CHOSES À SAVOIR SUR MOI + 01 ϟ Sofia a toujours était une enfant énergique, peut être même un petit trop selon ses parents et son grand frère.  Elle a toujours eu du mal à rester en place, à être calme ne serait ce que quelques minutes. C'est la raison pour laquelle sa mère l'a inscrite au sport, et de tout les sports qu'elle a pu pratiquer seule la danse la aidé à canaliser son énergie en trop. Et depuis l'âge de 5 ans, elle vit une belle histoire d'amour avec la danse. Sa seule passion dans la vie, la chose la plus importante pour elle et la seule chose qui l'a fait se sentir vivante. Il  n'y a rien de comparable au sentiment de se retrouver sur scène 02 ϟTrès impulsive de nature, Sofia a tendance à partir au quart de tour sans chercher à comprendre la situation avant d'agir, bien souvent au bout d'un moment elle se retrouve comme une débile obligée de s'excuser pour un comportement déplacé, mais elle assume parfaitement cela-dit.  Mais surtout ne lui faite pas remarquer qu'elle a tort, elle déteste ça. 03 ϟ Il y a 6 mois, sa vie a changé brusquement. Elle a appris une nouvelle qui l'a anéantie totalement : elle ne peut plus pratiquer la danse, du moins au niveau professionnel. Une chute, une mauvaise chute lors d'une audition a mis fin à sa carrière. Ce jour là, elle était épuisée et pas du tout concentrée et cela lui a été fatal. Elle s'est fait opéré au genou droit et depuis elle se voit obligé de suivre des séances de rééducation. La cicatrice sur son genoux est là pour lui rappeler son échec chaque jour. 04 ϟ  Depuis la mort de ses parents, Sofia ne supporte plus de rester dans le noir complet. Lorsqu'elle était enfant, elle avait peur du noir alors sa mère laissait toujours une lumière allumé dans sa chambre. Et si cette peur avait peu à peu disparue, depuis leur décès elle est revenue. Elle laisse toujours une lumière allumée dans son appartement ou dans sa chambre, sans quoi elle s'angoisse rapidement et elle a bien du mal à se calmer. 05 ϟ Elle a tendance à penser que taper sur les objets, c'est la solution miracle pour qu'ils fonctionnent correctement. Bien évidemment, c'est une hypothèse bien souvent erronée, mais il n'empêche que quelques rares fois, ça marche et ça suffit largement à lui prouver qu'elle a raison. 06 ϟ  Sofia sait parfaitement cacher ses émotions. A croire que parfois, elle est insensible à ce qui peut l'entourer. Mais c'est simplement un mécanisme de défense. Si cela a toujours été plus ou moins une habitude, elle s'est accentuée depuis la mort de ses parents il y a cinq ans. Elle n'a pas fait son deuil. Elle n'a jamais été capable de poser des mots sur ses émotions. Au lieu de cela, elle s'est murée dans sa souffrance, dans sa volonté de surpasser cette disparition sans l'aide de quiconque. Elle est incapable à l'heure actuelle de parler d'eux sans avoir envie de s'effondrer. Alors son visage de glace reprend tous ses droits. C'est tellement plus simple, après tout. Et puis elle doit être forte pour Ella et Hunter. 07 ϟ Elle est une grande sportive, bien que la danse soit son domaine de prédilection, elle aime pratiquer différent sport. Elle est une très bonne nageuse et elle se débrouille plutôt bien avec un ballon au pied. 08 ϟ Sofia c'est un corps sain dans un esprit sain. Elle est sportive est donc elle prend soin de son corps comme un temple. Seulement, elle aime faire la fête et elle ne refuse jamais un verre. Elle a un penchant pour les mojitos et la tequila. Ce sont les deux seuls alcools qu'elle accepte de boire en soirée. Mais elle ne tient pas très bien l'alcool. Lorsqu'elle est soûle elle rigole pour un rien, et parle avec littéralement tout le monde - même avec les objets parfois - oui quand elle a bu quelques verres de trop, elle est extrêmement bavarde. Un véritable moulin à parole.  09 ϟ  Sa meilleure amie est sa personne, son tout, son monde. Elle l'a rencontré grâce à son frère et depuis les deux jeunes femmes sont inséparables.  Sara Solano est comme sa jumelle, la sœur qu'elle a choisit. Elle est sa meilleure amie, son âme sœur. 10 ϟ Elle a commencé à prendre des cours d'auto-défense. Elle compense l'absence brutale de la danse dans sa vie, et elle a besoin de se défouler et d'évacuer sa frustration, et colère. 11 ϟ Son frère et sa sœur sont les personnes les plus importantes dans sa vie. Elle ne pourrait pas vivre sans eux, et le fait qu'Ella et Hunter se prennent souvent la tête lui pèse. Elle essaie toujours d'apaiser les tensions entre ces deux là. Et même si elle ne le dit pas à haute voix, son frère lui manque affreusement lorsqu'il part au bout du monde. 12 ϟ Depuis son accident, Sofia n'est plus la même. Elle ne l'admettra jamais, mais elle a un problème avec les antidouleurs. Seulement elle se cache derrière le fait que c'est le chirurgien qui lui prescrit pour la douleur. Seulement, aujourd'hui, elle n'a plus de prescription mais elle continue à en prendre. Personne n'est au courant, puisqu'aux yeux des autres, elle va mieux. Elle va beaucoup mieux. Seulement, la jeune femme prend toujours ses médicaments qui ne sont plus la pour effacer sa douleur mais plus une forme d'addiction. 13 ϟ  Mieux vaut ne pas se retrouver sur son chemin quand la jeune femme est énervée. Elle peut être assez impressionnante dans ses élans de colère, car elle paraît si douce et inoffensive. 14 ϟ Sofia est de nature jalouse avec les gens auxquels elle tient, mais sa fierté l'empêche de l'admettre et de reconnaître qu'au fond, elle a simplement peur d'être délaissée. Elle a peur de se retrouver un jour seule au monde. Sofia n'aime pas être seule, elle n'aime pas le silence autour d'elle bien que depuis son accident elle a tendance à s'isoler d'avantage. 15 ϟ Elle ne répond jamais au téléphone lorsque le numéro est masqué, elle préfère laisser sonner et si la personne veut lui parler, elle laissera un message sinon cela ne devait pas être important. 16 ϟ Son sac à main est une vraie caverne d'ali baba même si c'est aussi le plus grand bordel qui existe. Elle a des choses qui ne lui serviront probablement jamais mais peu importe on ne sait jamais. 17 ϟElle a cette fâcheuse habitude de toujours perdre ses clés, ce qui la rend littéralement folle. Un jour le serrurier va finir par croire qu'elle fait exprès de perdre ses clés parce qu'il lui a taper dans l’œil. Si ce n'est pas déjà fait. 18 ϟ Depuis son opération, elle est revenue vivre dans la maison familiale avec Ella. Elle a dû quitter son appartement pour deux raison, la première étant qu'elle ne pouvait pas rester seule à cause de son état et la seconde était que payer le loyer s'avérait compliqué sans travail. Si revenir dans sa chambre d'adolescente lui a fait bizarre au début, aujourd'hui elle est plutôt heureuse d'avoir pris cette décision. Et puis elle est avec Ella, et c'est tout ce qui compte. 19 ϟ Elle doit suivre une rééducation pour son genoux, elle déteste ça. Et elle déteste encore plus Ace Burrows qui est dans le même centre qu'elle. Elle le déteste et pourtant elle est la première personne qu'elle cherche du regard lorsqu'elle arrive, il est la seule personne à qui elle parle. Elle aime se prendre la tête avec lui en réalité. Il la met hors d'elle, et pourtant si il manque une session, elle a cette impression de manque de sa présence. 20 ϟ  Lorsqu'elle était danseuse, elle mettait ses pointes au frigo, ce qui avait tendance à agacer toute sa famille. Mais c'était le seul moyen pour ne pas avoir mal au pied lorsqu'elle les enfilait.

We all want a happy ending

PSEUDO/PRÉNOM + écrire ici. ÂGE + écrire ici. COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? + écrire ici. FRÉQUENCE DE CONNEXION + écrire ici. TON DERNIER MOT + écrire ici.




Spoiler:
 

_________________

    Sometimes i tell myself i'm okay. I repeat it, like a mantra. I'm okay. I'm okay. I'm okay. I'm okay. Because I'm afraid if I stop it, even for one moment. One tiny little moment. I will drown in all the reasons I'm not okay.


Dernière édition par Sofia Rosen le Dim 24 Avr - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 23
ϟ ID Card : lady berry (caroline)

MessageSujet: Re: (Sofia) We won battle but lost the heart   Sam 19 Mar - 21:54

- Be in my eyes, be in my heart.  -
 

Ce soir Sofia teste sa fausse carte d'identité obtenue grâce à sa meilleure amie, Sara Solano. Elle se regarde une dernière fois dans le miroir de sa chambre, elle ajuste sa jupe - probablement bien trop courte pour que ce soit légal pour elle de s'habiller ainsi - elle passe une main dans ses cheveux et applique une dernière touche de rouge sur ses lèvres. Sofia n'a que seize ans mais elle doit passer pour une jeune étudiante de dix huit ans. Et Sara lui a donné quelques petits conseils pour le maquillage, la tenue. Conseils que Sofia a appliqué à la lettre. La jeune brune sourit pour elle même en face le miroir et attrape sa veste ainsi que son sac à main. Elle est prête et impatiente de sortir, et de s'amuser avec Sara. Les soirées avec cette petite brune sont toujours une aventure, elles sont toujours épiques, et les deux amies se forgent d'excellents souvenirs à raconter plus tard. Si aujourd'hui Sara n'était plus en couple avec Hunter Rosen, Sofia elle ne pouvait plus la quitter. C'est impossible pour la jeune Rosen d'imaginer sa vie sans Sara. Depuis le premier jour elles sont devenues inséparables. Et elle est la meilleure personne pour passer une soirée et pour que Sofia s'éloigne un peu de sa salle de danse, elle ne le fait pas souvent mais elle ne refuse jamais une sortie avec sa meilleure amie. Elle est d'ailleurs une des seules personnes - avec sa  sœur et son frère - pour qui elle met de côté la danse. Depuis très longtemps la danse passe avant toute chose dans la vie de Sofia, avant ses études, avant ses amours, pourtant elle fait une exception pour ces trois personnes encore plus importantes pour elle que sa passion au fond. Elle prend soin de regarder que personne ne se trouve dans le couloir de la maison familiale, elle marche sur la pointe des pieds pour ne pas attirer l'attention sur elle, car elle sait que si son père la voit ainsi, elle est certaine de devoir faire demi tour. Et d'être privée de sortir pour un certain moment. Winslow Rosen n'est pas un père très stricte mais il est assez autoritaire et il tient à ce que ces enfants restent dans le droit chemin, et il aime que les règles de la maison soit respectées. Comme il le dit bien souvent si elles ont été mises en place c'est pour une bonne raison. Et elles ont été mises en place pour être respectées, mais Sofia prenait un malin plaisir à bien trop souvent les contourner. Mais comme elle le dit si bien, les règles sont faites pour être enfreintes. C'est d'ailleurs là que l'avis du père de famille diverge de celui de sa petite fille. Elle avance à pas de chat dans la maison, elle jette un œil au salon, son père est absorbé par son match de football, sa mère s’affaire dans la cuisine et Ella est enfermée dans sa chambre. Elle ne sait pas ce que fait Hunter mais elle prie pour ne pas le croiser en sortant de la maison ou bien au bar où elle doit se rendre. Elle attrape les clés de la maison dans la petite boite dans l'entrée, et s'éclipse tout en lâchant un petit « Bonne soirée, je rentre pas tard.» ce qui elle le sait, est un très gros mensonge. Car il est évident qu'elle va rentrer au petit matin, mais ses parents n'ont pas besoin d'avoir cette information en leur possession, du moins pas encore. Ils s'en apercevront bien tous seuls que le couvre feu qui a été mis en place n'est pas respecté. Mais encore une fois, Sofia aime briser les règles établies. Elle n'attend aucune réponse, elle ferme la porte rapidement et se met à courir vers l'arrêt de bus le plus proche pour se rendre au centre ville et rejoindre son amie. Elle est déjà un peu en retard sur le planning. Mais Sara à l'habitude. Ponctuelle c'est tout ce que Sofia n'est pas - bien qu'elle fasse des efforts pour remédier à ce petit défauts qui en agace plus d'un. Par moment on pourrait presque croire qu'elle le fait clairement exprès pour un peu plus embêter son monde. Le fait étant qu'elle est tellement tête en l'air qu'elle oublie toujours quelque chose:  ses clés, son téléphone en passant par sa deuxième boucle d'oreille et autant dire que ça a le don de la rendre dingue.  Mais ce soir, elle ne voulait pas être en retard, ou du moins pas autant que d'habitude. Pour une fois dans sa vie elle avait mis les bouchées doubles et avait fait au mieux pour ne pas débarquer avec plus d'une demi-heure de retard et principalement parce que la personne qu'elle retrouve ce soir est Sara. Traitement de faveur pour sa meilleure amie. Lorsque la jeune brune arrive devant le bar, elle regarde le videur contrôler les cartes d'identités de toutes les personnes qui souhaitent entrer, elle commence à paniquer légèrement en espérant que sa carte fasse illusion. Elle n'a pas très envie de se faire refouler à l'entrée, mais avant d'affronter l'homme qui a des airs de Hulk devant la porte, elle sort son téléphone et envoie un message à Sara pour savoir si elle est déjà arrivée. La réponse ne tarde pas, Sara l'attend à l'intérieur.  Elle sera donc seule pour affronter Hulk, elle prend une grande inspiration et se place derrière un petit groupe qui semble avoir quelques soucis pour entrer. Sofia regarde autour d'elle, elle n'est pas vraiment certaine de l'endroit choisit par son double, le quartier ne l'inspire pas vraiment mais elle se dit que c'est tout simplement parce qu'elle n'est pas habituée à sortir dans ce quartier là. Elle essaie de se rassurer tant bien que mal, mais l'endroit ne l'inspire vraiment pas. Une chose est sûre elle ne croisera jamais Hunter dans un endroit pareil, ce qui est une très bonne chose car elle se voyait mal expliquer sa présence ici à son grand frère. Bien sûr Sofia avait en tête toute une ribambelles de réponses à donner toutes plus fausses des unes des autres, mais elle sait que ces mensonges tiennent la  route en général. Elle a un don pour inventer toutes sortes de choses sur l'instant présent et qui sonnent juste. C'est un don qui lui sert bien souvent pour se sortir de certaines situations un peu compliquées. Et elle a bien souvent testé ses talents. Elle fait un pas de plus vers le videur et prend son air sûre d'elle, mature et limite pimbêche, il faut bien l'avouer. Elle sourit et tente de passer à côté de lui mais il la retient en levant une main devant elle. Elle le regarde surprise et lui sourit tout naturellement  « Pièce d'identité. » elle arque d'abord un sourcil à la demande du videur et le fixe durant de longues secondes, comme si elle attend la chute à la mauvaise blague qui vient de lui être faite, seulement rien n'arrive. Elle fronce alors légèrement les sourcils puis croise les bras sous sa poitrine, exaspérée. Elle joue le jeu à fond, et elle s'amuse vraiment beaucoup. Elle pourrait devenir une actrice professionnelle « Vous plaisantez ? » en guise de réponse, le videur pointe son index en direction de son visage parfaitement impassible et la jeune femme soupire bruyamment, se mettant à chercher sa carte d'identité dans son sac à main. Tout en cherchant sa fausse carte dans son porte monnaie, elle espère seulement ne pas en avoir fait un peu trop, ce serait vraiment idiot de se voir refuser l'entrée ce soir. Pourtant, elle était persuadé qu'elle aurait pu entrer facilement, ce n'était pas faute de se maquiller et mettre des tenues dignes d'une grande fille. Une fois son porte-monnaie en main, elle en sort la carte qu'elle tend au gorille, visiblement sceptique lorsqu'il vit sa date de naissance sur l'objet plastifié  « C'est une vraie. » toujours dubitatif, il l'examine sous toutes les coutures avant d'enfin se résigner et de la laisser entrer. Elle est tenté de répondre, mais elle se ravise au vu de la taille de monsieur propre à l'entrée et elle s'empresse d'entrer dans le bar plutôt que d'affronter le videur pour une simple histoire de fierté mais grimace dès qu'elle voit l'intérieur du bar choisit par Sara pour la soirée. Elle ne s'est jamais aventurée ici auparavant à cause de la mauvaise réputation des lieux et aussi parce qu'elle n'avait pas vraiment l'âge de fréquenter les bars -bien que cela n'était en aucun cas un frein - mais elle se dit qu'il fallait au moins donné une chance à ce bar. Après tout c'était Sara qui avait choisit, donc il devait y avoir un attrait positif à cet endroit. Elle aperçoit Sara lui faire signe de la main et elle s'avance au milieu de la foule. Elle accélère le pas pour rejoindre son amie, n'ayant aucune envie de parler à qui que ce soit dans cet endroit. Décoration glauque et fréquentation tout aussi douteuse, elle hésite l'espace d'un instant à rebrousser chemin mais se rappela qu'elle a suffisamment galéré pour pouvoir entrer pour repartir aussi vite. Son visage déformé par un rictus, la petite brune se fraye un chemin entre les clients tout en prenant le soin de n'établir aucun contact physique avec eux, comme s'ils étaient porteurs d'une maladie extrêmement contagieuse et mortelle, et c'est avec ce même soin qu'elle s'installe à la table en face Sara «  J'espère que tu as choisit cet endroit parce que Chris Evans risque de venir passer la soirée hein? »  Sara ne peut s'empêcher de sourire et comme pour montrer à sa meilleure amie que l'endroit est super, elle affiche un grand sourire et désigne un groupe de garçons à leur droite. Mais lorsque les deux amies posent leur regard sur eux, ils sont en train de faire un concours à celui qui boit sa bière le plus vite. Sofia hausse les sourcils et se pince les lèvre  « Fais pas cette tête, c'est pas si ... mal. » mais Sara semble peu convaincue par ces propres dire. Sofia regarde autour d'elle, et sourit à la serveuse qui s'avance vers leur table avec deux verres. Elle les dépose devant elles, et se penche lentement vers Sofia tout en lui disant que c'était de la part de deux gentlemen du bar. Sara sourit et lève le verre en leur direction pour les remercier, et tout le monde sait que ce genre de geste n'est qu'une invitation pour qu'ils viennent à leur table. Sofia lui fait les gros yeux rapidement pour la réprimander sur  cette initiative complètement ridicule. La jeune Rosen reste bien perplexe au terme employé par la serveuse pour décrire les deux hommes qui se dirigent vers elle lentement. Sofia se penche vers Sara tout en prenant place à ces côtés, probablement pour se rassurer tout en étant proche de sa meilleure amie en cas de problème. Avant que les deux jeunes hommes n'arrivent, elle ne résiste pas à répondre à sa meilleure amie « Pas si mal ? Je suis certaine de parvenir à me choper une MST rien qu'en m’assaillant sur ce tabouret » elle dramatise tout comme à son habitude parce qu'elle n'était pas certaine que cela soit statistiquement possible mais peu importe elle est dans un endroit assez glauque et ça ne lui plait pas le moins du monde. Il est évident que cette soirée ne restera pas dans le top ten pour Sofia. Et elle se demande toujours pourquoi Sara a choisit cet endroit. Parfois, sa meilleure amie est un vraie mystère pour elle, autant elle la connait par cœur autant des fois elle a du mal à reconnaitre son amie. Cette dernière lui adresse un clin d'œil entendu lorsque les deux jeunes hommes prennent place en face d'elles et se présentent. Sofia joue le jeu, Sara fait de même. Pourtant Sofia fait son possible pour garder une certaine distance avec le jeune blond qui semble l'avoir choisit. Elle ment sur son identité, sur son âge et cela l'amuse beaucoup de s'inventer une nouvelle personnalité le temps de la soirée. Sara semble aussi s'amuser avec l'autre jeune homme, mais il est hors de questions pour les deux amies de se séparées à aucun moment. Ni même lorsque Kyle et Mark les invitent à danser. De retour à leur table, ils commandent une nouvelle tournée, Sofia n'a qu'une envie s'enfuir mais elle reste malgré tout. Elle remercie la serveuse et porte le verre à ses lèvres, elle écoute - ou plutôt elle feint d'écouter - Mark lui parler. Ce qu'il lui raconte ne l'intéresse pas, mais alors pas du tout. Et elle doit avouer qu'elle serait bien plus encline a aller discuter avec le barman qui lui lance quelques regards dès qu'il se trouve dans son champs de vision. Elle se perd totalement dans la contemplation du brun derrière le comptoir, bien plus à son goût que ce Mark qui l'ennuie profondément. Sans doute remarque-t-il son inattention alors il décide de poser son bras autour de ses épaules, ce qui fait réagir immédiatement Sofia qui lui sourit visiblement mal à l'aise de cette proximité non désirée  « Cette question va te semblait bizarre mais, quand tu avais cinq ans tu voulais quoi? » elle le regarde surprise et totalement prise au dépourvue par cette question qui lui semble comme lui même la fait remarqué vraiment bizarre. Elle le regarde un instant attendant la vraie question caché sous celle ci, elle attend qu'il lui dise que c'était une blague. Certes pas drôle mais elle attend la suite. Elle ne sait pas vraiment si elle doit répondre sérieusement ou pas. Elle est perplexe mais le regard insistant du jeune homme la pousse à répondre avec un sourire complètement forcé  « Je sais pas, avoir six ans peut être. Ou peut être le dernière part de gâteau. » elle attrape le verre dans sa main et regarde Mark en espérant avoir répondu à la question. Le jeune homme hoche la tête, il semble analyser la réponse de Sofia. Elle se tourne vers Sara qui semble avoir du mal à se retenir de rire aux éclats, Sofia porte le verre à ses lèvre et se penche vers elle pour lui murmurer « Non mais tu les as trouvé sur crétin.com ces deux là? » elle se retient de rire car cela ne serait pas vraiment poli. Elle prend sur elle pour tenter de paraître encore intéressée par leur présence mais son regard croise une nouvelle fois celui du barman « Sofia ce n'est pas très gentil de ta part. Et je les aie trouvé sur jesuistropcretin.com » c'est plus fort qu'elle mais elle ne peut retenir son rire, et Sara la rejoint rapidement. Kyle et Mark les regarde sans réellement comprendre si il faut rire à la blague ou non « Bon on est désolé les mecs mais on doit rentrer. Cours important à la fac demain vous comprenez hein? » Sara se lève la première et entraine Sofia dans sa fuite. Mais Kyle l'attrape par le bras et lui glisse son numéro de téléphone dans la main qu'il a noté sur la serviette en papier du bar. Sofia lève les yeux à ce geste et ne peut s'empêcher de rire avec Sara lorsqu'elles sortent du bar « Dis moi tu es sûre que tu vas pas attendre que le charmant barman finisse son service? » Sofia joue la parfaite innocente et hausse les épaules faisant celle qui ne comprend pas. Mais Sara est loin d'être née de la dernière pluie c'est évident. Et il fallait être aveugle pour ne pas remarquer les regards que ces deux là se jetaient dans le bar « Ce n'est pas vraiment utile et puis je suis sûre qu'il fait le même numéro à toute les filles du bar pour avoir plus de pourboire. » de plus Sofia n'avait pas le temps pour avoir un petit ami ou pour avoir ce genre de distraction dans sa vie. Dans deux semaines, elle s'envole pour New York pour les trois prochains mois pour son stage de danse à Juliard, alors elle n'a aucune intention de fréquenter quelqu'un ne serait que pour quelques jours ou semaine. Cela ne l'intéresse pas vraiment en réalité. Il est tard, les rues de Londres sont désertes mais les deux amies ne s'en préoccupent pas vraiment - sans le savoir Sofia ne risque strictement rien tant qu'elle est en compagnie de Sara Solano - le fait est qu'elles ne sont en aucun cas importunées sur leur retour chez Sofia. C'est avec une grande discrétion que Sofia enfonce la clé dans la serrure de la porte d'entrée, elle se retient de ne pas rire sur son attitude avec Sara. Il faut faire zéro bruit pour ne pas réveiller Winslow Rosen. Il ne faut réveiller personne dans la demeure familiale, il était déjà quatre heures du matin. Heureusement, les deux jeunes amies ne sont pas soûlent - ou du moins pas trop - et elles arrivent donc à se contenir. Elles arrivent a être un tantinet discrètes. Elle pousse la porte lentement et la referme de la même manière et avant de faire un pas de plus dans l'entrée, elle fait signe à Sara d'enlever ses chaussures à talons pour minimiser le bruit sur le plancher. Elles avancent donc sur la pointe des pieds jusqu'aux escaliers pour rejoindre la chambre de Sofia. La voie est libre, la maison est plongée dans l'obscurité et elle est silencieuse ce qui signifie que tout le monde dort encore.  La jeune Rosen attrape la main de son amie et elles montent à l'étage tout en essayant de ne pas tomber dans les escaliers. La porte de la chambre est dans leur champ de vision, Sofia relâche alors son attention, le but est prêt. Elle se retourne une seconde vers Sara en affichant un sourire victorieux, elles y sont arrivées mais elle déchante vite en voyant son père les bras croisés devant la porte de sa chambre. Elle s'arrête net si bien que Sara lui fonce dedans sans vraiment s'en rendre compte « Je ne rentre pas tard c'est ça que tu avais dit n'est ce pas? » elle grimace, elle ne peut pas se sortir de cette situation. Elle a mentit, elle le sait. Elle savait que c'était un mensonge quand elle a prononcé ces mots là. Elle soupire et regarde son père, si elle, elle est fatiguée et n'attend qu'une chose s'écrouler sur son lit, monsieur Rosen n'a pas l'air du même avis. Elle lui sourit et tente le tout pour le tout « Oui je sais, euh... on est allées chez Kara et on a regardé des films. Je suis désolée on n'a pas vu l'heure passé et on s'est même endormie chez elle. » Sara derrière elle essaie de tout son fort de se retenir de rire et son attitude n'aide pas du tout Sofia dans son explication « Tu as bu Sofia? » elle ne sait pas vraiment quoi répondre à cette question. Elle n'a pas vu sa tête dans un miroir alors elle ne sait pas si elle peut arriver à mentir sur son état, elle secoue la tête négativement espérant que son père lâche l'affaire et les laisse regagner l'intérieur de la chambre. Elle regarde son père qui ne semble pas vouloir bouger. Elle ne dit rien, elle sait que rien ne peut jouer en sa faveur à présent. Alors elle attend simplement. Au bout de quelques minutes Winslow s'écarte du pas de porte et laisse entrer les filles mais avant que Sofia ne ferme la porte il ajoute  « On en discutera demain matin mademoiselle. » cette simple phrase passe toute envie à Sofia de sourire et de rire. Elle sait que cela ne présage rien de bon, bien au contraire. Elle sait déjà qu'elle va être privée de sortie un certain temps, et qu'elle va devoir faire toutes les corvées qu'elle déteste faire dans la maison. Une fois la porte fermée, elle rejoint Sara qui a déjà pris place sous les couvertures « La prochaine on ira chez moi plutôt. » cette petite remarque arrache un petit rire à Sofia, elle connait la réputation du père de Sara et surtout de son grand frère qui est plus que protecteur avec elle. C'est à se demander comment elle fait pour s'échapper de la maison des Solano sans que Roan ne l'enferme dans sa chambre « Parce que tu crois que chez toi ton frère attendra pas devant la maison? » elle hausse les épaules et se met à rire. Il ne leur faut pas longtemps pour s'endormir à point fermé. Le lendemain matin, comme elle le pressentait elle a eu droit à la morale de son père et bien évidemment son emploi du temps pour les cinq prochain jours se résumerait au lycée, corvées et si elle n'était pas trop fatiguée ses cours de danses. Selon Monsieur Rosen, une leçon pour apprendre les responsabilités. Selon Sofia, une punition totalement injuste mais elle savait aussi qu'après elle serait libre de ses mouvements et sorties pendant trois mois dans les rues de New York. Et cette idée là la réjouissait déjà à l'avance.  
 Sofia prend une grande inspiration et place ses pieds dans la position de depart. Elle baisse la tête, poste ses bras devant elle avec une grâce qui n'appartient qu'à elle. Elle ferme un instant les yeux pour se concentrer, pour faire le vide dans sa tête. Puis lorsqu'elle entend les premières notes de musiques, elle lève doucement la tête et commence à ouvrir ses bras. Son port de tête est parfait, ses gestes sont précis et légers. Ses pieds et ses jambes semblent connaître l'enchainement par cœur, comme si elle ne faisait aucun effort. Alors que la vérité est tout autre. Elle est concentrée, elle a fait le vide dans son esprits et ne voit que les pas qui s'enchainent à une vitesse impressionnante et pourtant, elle prend son temps pour les effectuer. Sur scène elle se sent légère, elle se sent bien. Elle se sent à sa place et rien ne peut lui enlever ce sentiment de bien être et de légèreté. Elle dégage une telle grâce qu'elle subjugue toutes les personnes dans la salle de danse, même les danseuses avec qui elle ne s'entend pas très bien. Les filles qui sont sa compétition aujourd'hui, sont en admiration devant sa prestation. On ne le dit pas assez mais le monde de la danse est un monde sans pitié, les amitiés sont rares ou lorsqu'elles existent elles sont seulement une manière d'arriver à ses fins. Sofia a l'esprit de compétition, mais elle n'a pas cette attitude mesquine que certaines danseuses peuvent avoir. Bien sûr elle veut être la meilleure, elle veut être parfaite mais jamais au détriment des autres. Ses cheveux sont attaché en un chignon parfait, pas une mèche qui dépasse. Son chignon ne bouge pas au grès de ses mouvements. Pourtant Sofia est une danseuse qui a tendance à laisser ses cheveux faire ce qu'ils veulent lorsqu'elle est en répétition. Elle est probablement une des seules danseuses de cette école à arriver en courant avant chaque cours, qui s'attache rapidement les cheveux en un chignon désordonné. Elle donne presque l'impression d'être bien trop désinvolte face à l'autorité que la danse représente. Face à cette forte discipline qu'il faut acquérir pour arriver au top dans ce milieu. Mais lorsqu'elle passe des auditions, elle se montre parfaite, elle ne laisse rien au hasard. Ce qui parfois lui vaut quelques murmures dans son dos. Mais elle n'y prête pas attention, Sofia elle vient, elle suit les cours, elle danse et elle s'en va. Elle n'est pas réellement proches des autres filles et elle n'en voit pas l'intérêt. Elle a Sara, elle a Ella et cela lui suffit. De plus, elle aime bien garder ses deux vies séparées. Elle peut ainsi prendre du recul et profiter de ses rares moments de répits pour profiter simplement de la vie. Mais aujourd'hui est un jour important pour elle, cette audition va déterminer son entrée dans la très réputé école Royal Ballet School à Londres. Elle sait qu'elle n'a pas droit à l'erreur, même pas une toute petite erreur. Elle joue son avenir avec cette chorégraphie tiré du ballet Gisèle qu’elle exécute sans défaut devant ses professeurs mais aussi devant les professeurs de l'école de danse qu'elle rêve d'intégrer depuis des années. Elle rêve de pouvoir fouler les studios de danse de cet école, elle en rêve depuis qu'elle est toute petite. Elle joue sa carrière, elle joue le reste de sa vie en ce moment. Et si la pression est importante, elle ne flanche pas. Elle a appris à gérer la pression telle quelle est aujourd'hui. Et elle sait que cela est un atout. C’est son moment de gloire. Elle fait une pirouette exemplaire, puis en enchaîne avec brio plusieurs autres dressées sur ses pointes. Elle ressent la douleur dans ses orteils, mais aucune grimace de douleur ne se lit sur son visage, on peut simplement y voir de la grâce et une passion dévorante. Elle vit sa chorégraphie littéralement. Les professeurs sont impressionnés comme jamais. Pourtant, ils ont vus de nombreuses danseuses avant Sofia, de grandes ballerines, mais ils ne s’attendaient peut-être pas à tant de passion, d’émotions de le part d'une amatrice comme elle. Sofia sort clairement du lot et elle mise sur cette impression pour se faire remarquée et pour décrocher sa place dans cette prestigieuse école de danse. Elle allie l’élégance, la grâce, la technique et l’émotion, une combinaison parfaite. Elle se positionne pour effectuer sa figure finale, un mince sourire s'affiche sur son visage lorsqu'elle croise le regard de sa professeur, qui par un simple regard lui signale qu'elle a assuré comme jamais aujourd'hui. Son pas final effectué, elle baisse la tête, positionne ses bras le longs de son corps tout en gardant des gestes légers et gracieux. Elle relève la tête, elle étire son cou au maximum et positionne ses pieds en cinquième. Une posture pour signaler qu'elle a finit sa représentation. Elle peut enfin relâcher ses muscles, elle peut enfin souffler mais elle ne bouge pas pour autant. Elle garde son placement parfait. Et lorsqu'un professeur se lève et lui fait un signe de tête, elle comprend qu'elle peut alors relâcher son corps complètement. Elle les remercie de leur attention et attrape son sac qu'elle avait posé lors de son entrée près des barres en bois. Elle sort de la salle et n'adresse pas le moindre regard aux autres danseuses. Elle n'a qu'une envie à l'instant présent, retirer ses pointes et boire de l'eau. Elle meurt de soif. A peine la porte fermé, et son sac posé sans ménagement dans le couloir elle ouvre sa bouteille et la boit presque en entier. Elle commence à trembler, elle relâche la pression, elle relâche tout son corps. Son cœur qui bat rapidement ne semble pas pouvoir se calmer. Ses battements raisonne dans ses tempes. Elle se laisse glisser le long du mur pour s'assoir à même le sol. Elle ramène ses genoux contre sa poitrine et elle pose sa tête sur ses derniers. Et elle inspire. Elle expire. Elle tente de se calmer. Cette peur l'a envahit d'un coup d'un seul, sans prévenir. Ce stress qu'elle n'a pas ressentie lorsqu'elle était sous les projecteurs se montre un peu tardivement, mais elle ne semble pas pouvoir en venir à bout. Elle a bien du mal à se calmer. Elle inspire une nouvelle, expire de suite après. Elle recommence l'opération plusieurs fois dans l'espoir de retrouver une certaine sérénité, un certain calme. Une paix intérieure dont elle a cruellement besoin à cette instant. Des questions lui traversent l'esprit, ses interrogations, ses doutes accélèrent encore un peu plus les battements de cœur,  ses tremblements.  Et si elle n’était pas sélectionnée ? Que ferait-elle ? Que deviendrait-elle ? Elle ferme les yeux et tente de penser à n'importe quoi qui pourrait l'apaiser à l'instant. Elle pense alors à ce weekend, Hunter doit rentrer et cette idée la réjouit à l'avance. Elle se réjouie de passer un weekend en famille. Cette pensée semble y faire. Elle retrouve peu à peu une certaine sérénité. Elle inspire, puis expire à plusieurs reprises, pour reprendre son souffle, pour se calmer.  Cette sensation de calme, de paix intérieure lui procure un bien fou. Elle laisse tomber sa tête contre le mur et étale ses jambes devant elle, une grimace nait sur le coin de ses lèvres. Elle se penche alors afin de défaire le lacet autour de ses chevilles et elle retire enfin ses pointes. Elle plisse les yeux et soupire lorsqu'elle voit un liquide rouge étalé sur ses collants. Elle range ses pointes dans son sac noir et elle se lève tant bien que mal pour rejoindre les vestiaires afin de pouvoir se changer. Elle n'a qu'une envie se laisser tomber dans son lit et ne plus en ressortir jusqu'à demain. Elle se sent totalement vidé de son énergie, pourtant, elle n'a pas danser toute la journée comme cela lui arrive parfois. Mais cette pression, ce stress la prive de  toute énergie. La porte des vestiaires s'ouvre et se referme violemment, une des danseuse qui devait passer après elle entre la pièce visiblement contrarié de sa prestation. Aucune réaction de la part de Sofia. Elle est pourtant partagé entre l'envie de lui demander si tout va bien et celle de fuir à toute vitesse. Elle n'est pas méchante, ni snob mais elle a pourtant bien du mal à s'entendre avec les filles de son école. Probablement cette constante observation et compétition qui les empêchent à avoir de quelconques liens d'amitié. Dans ce monde là c'est un peu chacun pour soi au final, et Sofia l'a rapidement compris. Lorsqu'elle referme la porte de son casier, son téléphone lui demande de l'attention. La mélodie du lac des cygnes résonne dans la pièce. Un sourire s'affiche lorsqu'elle voit l'identité de l'appelant. Sa mère doit probablement trépigner d'impatience de savoir comment s'est passé son audition, et Sofia a hâte de lui raconter aussi. Mais ce n'est pas la voix de sa mère qu'elle entend à l'autre bout du téléphone, ni la voix de son père. Non c'est une voix inconnue, et soudain elle se met à paniquer de nouveau. Elle sent les tremblements revenir, et encore un peu plus lorsqu'elle entend cette voix lui dire qu'elle travaille pour la police de Londres. Elle se laisse tomber sur le banc en bois à sa droite, et elle écoute sans réellement comprendre et réaliser ce qui est en train de se passer. Des larmes naissent au bord de ses yeux, ses lèvres se mettent à trembler aussi au fur et à mesure que la voix continue à lui donner la raison de son appel. Mais Sofia ne dit rien, elle ne peut pas parler. Elle n'a pas la force de dire quoi que ce soit. Mais elle ne veut pas parler non plus car si elle le fait elle a cette impression que tout va devenir plus réel. Elle met quelques secondes à réaliser réellement ce qui vient de se passer. Elle se sent vide, elle n'a plus l'impression d'être encore en possession de son propre corps. Même si la personne vient de raccrocher, Sofia garde encore un instant son téléphone près de son oreille. Elle a besoin de temps pour digérer ce qu'on vient de lui dire. Elle laisse tomber doucement son bras sur sa jambe, elle pose son regard sur son téléphone. Elle reste là sans bouger, sans rien dire quelques minutes. Elle rejoue la scène dans sa tête. Elle se répète les mots sans cesse. Elle se répète ce qu'on vient de lui dire. Ses parents ont eu un accident de voiture. Elle se répète ses mots suivit du même mot encore et encore que ce n'est pas grave. D'un coup, elle semble reprendre ses esprits, et elle se lève à toute vitesse en attrapant ses affaires à la hâte, elle se rue à l'extérieur du bâtiment et comment à courir dans la rue.  Ce qui est stupide car l'hôpital est assez loin de son école de danse, et que la meilleure solution aurait été d'appeler un taxi pour s'y rendre. Seulement, elle a du mal à réfléchir correctement. Elle ne pense qu'à une seule et unique chose : retrouver ses parents. Elle court aussi vite qu'elle peut. Elle est à bout de souffle mais peu importe, elle trouve encore le force de courir. Elle arrive à l'hôpital, essoufflée, épuisée et totalement en panique. Elle a beaucoup de mal à parler, à reprendre son souffle, tellement que l'infirmière lui propose de s'assoir et lui demande même si elle n'a pas besoin d'eau. La réponse de Sofia ne se fait pas attendre et elle secoue la tête de droite à gauche. Elle inspire profondément et tente de se calmer pour enfin parler et se faire comprendre « Mes... mes parents....ils ont......un accident de voiture. » elle peine à sortir ces mots, elle a un discours bien décousu mais l'infirmière au cheveux grisonnant semble comprendre ce qu'elle veut dire. Ce qui est une bonne chose parce que Sofia n'est pas sûre d'arriver à reprendre son souffle encore. Elle prend une grande inspiration et essaie de se calmer du mieux qu'elle peut pendant que la femme en tenue rouge l'amène dans une salle aux urgences. Elle lui fait signe de s'assoir et lui signale qu'un médecin viendra lui parler dans quelques instants pour lui expliquer la situation. Lorsqu'elle pose son regard autour d'elle, elle a ce pressentiment que quelque ne va pas. Elle comprend alors rapidement que si rien n'était grave, on ne l'aurait pas placée dans une pièce seule. Elle aurait attendu avec les autres en salle d'attente. Elle ne serait pas ici, dans cette salle isolée. Elle se lève et se dirige vers la vitre tout en regardant à l'extérieur, elle voit les médecins et infirmières s'activer dans les couloirs.  Elle est seule dans cette salle et ne le supporte pas. Sa respiration est revenue, elle peut enfin respirer normalement et pourtant, l'air continue à lui manquer. C'est vraiment une sensation étrange. Elle aperçoit une silhouette rousse au loin, aussi paniquée qu'elle. Et dès que sa petite sœur passe le pas de la porte, elle ne peut s'empêcher de la prendre dans ses bras. Elle la serre aussi fort qu'elle peut. Ella serre aussi très fort sa grande sœur dans ses bras. Aucune des deux ne souhaite parler pour l'instant. Mais leur moment est rapidement brisé par un médecin, l'air grave, qui entre dans la pièce.  A peine la porte fermé, il leur demande de s'assoir « Nous n'avons pas réussi à joindre votre frère. » Ella lève les yeux au ciel et soupire. Sofia, elle, regarde par réflexe son téléphone portable, pour voir si Hunter n'a pas appelé. Elle lui a laissé un message avant de quitter le studio de danse, mais toujours aucun signe du jeune homme « Il doit être encore occupé par son travail. » Sofia pose une main rassurante et protectrice sur l'épaule de sa petite soeur, et reporte son attention sur le médecin en face d'elle. Elle ne sait pas pourquoi, pas une pensée lui traverse l'esprit, elle repense à ce dernier épisode de grey's anatomy qu'elle a vu. Mais elle ne sait pas vraiment pourquoi elle y repense. Peut être qu'inconsciemment, elle sait ce qu'il va suivre. Elle s'y prépare. Elle n'est pas naïve, si ce n'était pas grave l'hôpital n'aurait pas appelé les enfants de Winslow et Jolene « Vos parents ont eu un accident de voiture. » il fait une pause et regarde les deux jeunes femmes, Sofia n'a qu'une envie qu'il en finisse. Elle n'a qu'une seule envie c'est savoir ce qu'il se passe. Elle n'a pas besoin d'entendre tout son discours habituel. Elle veut la vérité. Elle a même envie de lui crier d'arrêter de tourner autour du pot, mais elle ne fait rien. Elle attend patiemment. Elle sent la main d'Ella prendre la sienne, et la serrer très fort. Elle aussi semble s'attendre au pire maintenant «  Nous avons fait tout ce que l'on a pu mais les blessures étaient bien trop graves. » Sofia serre un peu plus la main d'Ella. Le chirurgien continue de parler, d'expliquer la situation mais Sofia ne l'écoute plus. Elle est déjà loin. Elle le fixe ce qui lui fait croire qu'elle écoute mais en réalité, le son de sa voix est bien trop loin, elle voit simplement ses lèvres bouger. Mais c'est tout rien d'autre. Ses yeux s'humidifient rapidement, sa vision se trouble mais elle retient ses larmes. Elle doit être forte pour Ella. Elle est l'ainée de la famille en l'absence d'Hunter alors elle ne doit surtout pas se laisser aller. Elle ne doit surtout pas pleurer. Pas ici. Pas maintenant. Elle sent la main de Ella l'attirer vers le bas, la jolie rousse vient de s'assoir lourdement sur la chaise, ne supportant pas de rester debout. Mais elle ne lâche toujours pas la main de Sofia. On a souvent tendance à dire que la vie n'est pas un long fleuve tranquille. On a souvent tendance à le penser et à se montrer pessimiste face à l'avenir. Les personnes qui disent vivre au jour le jour n'existent pas, le passé ou le présent nous rattrapent toujours d'une façon ou d'une autre. Quand vous pensez que votre vie va bien, qu'aucun malheur ne peut vous arriver, c'est à ce moment précis, que les mauvaises choses vous tombent dessus. Vous remarquerez aussi, que les pires choses arrivent souvent lors de votre passage à la vie adulte, quand vous vous sentez plus fort que n'importe qui et que vous faites semblant d'avoir besoin de personne. Sofia baisse les yeux vers sa petite sœur « Ella? » elle veut lui demander si elle va bien, mais elle sait que cette question, dans ces circonstances est stupide. Elle le sait pertinemment alors elle ne la lui pose pas vraiment. Comment pourrait-elle bien aller alors qu'on vient juste de leur annoncé que leurs parents étaient décédés? Comment pourrait-elle aller bien alors qu'elles étaient devenues en quelques secondes orphelines? « Je te promets que tout va bien se passer. » elle la prend dans ses bras et la serre encore plus fort que tout à l'heure. Ella se met à pleurer, et Sofia a bien du mal à retenir ses larmes, c'est un effort surhumain pour elle et pourtant elle essaie de toutes ses forces « On va s'en sortir. » elle le pense. Elle y croit de toute ses forces. Du moins elle se persuade que les mots qu'elle murmure à sa petite sœur soient vrais. Elle reste un moment toute les deux, dans les bras l'une de l'autre, sans réellement parler. Sofia ne sait pas quoi dire, et elle n'a pas envie de parler non plus. Alors à ce moment précis le silence semble la meilleure option. Ella ne semble pas vouloir parler non plus. Une heure plus tard ou peut être deux heures, elle ne sait pas, elle prétexte une soudaine envie de caféine pour s'échapper de la pièce juste au moment où une infirmière arrive avec les effets personnels de ses parents. Elle n'arrive pas à joindre Hunter, et elle est en colère. Elle est rarement en colère contre son frère, mais le fait de ne pas pouvoir le joindre dans cette situation la met dans tous ses états. Elle qui pourtant arrive à rester relativement calme dans les situations de crise. Et il est hors de question pour elle de laisser un message sur le répondeur annonçant la mort de leurs parents. Quelle horrible personne pourrait laisser un tel message? Elle sort du bâtiment et profite de l'air frais qui entre dans ses poumons. Elle sort le téléphone de la poche de sa veste et compose une nouvelle fois le numéro de son frère. Sofia fait partit de ses personnes qui malgré le fait d'avoir un répertoire dans le téléphone compose toujours le numéro de certaines personnes. Une sonnerie, deux sonneries, puis la troisième. Elle fait les cent pas devant la porte d'entrée des urgences. Elle a besoin de bouger, elle ne peut pas rester en place. Elle est terriblement anxieuse d'entendre la voix de son frère, elle ne sait pas comment annoncer ce genre de nouvelle. Elle aurait jamais pensé devoir le faire au fond. Elle ne sait pas comment lui dire. Elle a hésité d'ailleurs un instant à demander au médecin de lui dire. Elle s'apprête à raccrocher mais la voix d'Hunter la surprend « Sofia arrête de m'appeler toutes les minutes, tu vas bientôt faire exploser ma messagerie.... » elle l'entend rire de l'autre côté du téléphone, et un petit sourire apparaît sur son visage presque automatiquement. Entendre la voix de son frère la rassure, ça lui fait du bien. Elle inspire profondément mais ne sait toujours pas comment lui dire  « Sofia? tu es toujours la? » oui elle est toujours là. Elle ne dit rien encore pendant une minute, elle ne voit pas son frère mais elle sait qu'il commence à s'inquiéter. Ce n'est pas normal qu'elle l'appelle à cette heure là. «  Sofia? Tu vas bien? Est ce qu'Ella va bien?  » elle ferme les yeux une minute, et elle s'arrête de marcher. Et puis elle décide de lui dire d'un coup, comme arracher un sparadrap pour que cela fasse moins mal. Oui c'est la meilleure solution « Hunter, c'est papa et maman.... euh...   » elle se remet à faire les cent pas une nouvelle fois, elle a peur, elle appréhende « ... ils ont eu un accident et.... ils sont... » elle ne peut même pas prononcer les mots, mais elle sait qu'Hunter comprend. Pour la première fois depuis avoir attendu l'annonce de la mort de ses parents, elle se met à pleurer. Elle ne peut plus retenir ses larmes. Elle a voulu se montrer forte devant Ella, mais là c'est bien trop difficile de faire comme si encore.  C'est comme si elle réalise juste à l'instant qu'elle ne les reverra plus. Comme si elle réalise seulement maintenant qu'ils sont partis. Comme si tout devenait réel pour Sofia «  Il faut que tu rentres Hunter. » elle attend qu'il prenne la parole, elle attend une phrase rassurante de la part de son grand frère mais rien n'arrive. Le silence. Seul le silence lui parvient. Aucun des deux ne parlent. La jeune Rosen essuie les larmes sur ses joues « Hunter? tu es toujours là? Dis quelque chose s'il te plait.  » elle s'arrête de marcher et attend cette réponse qui tarde bien trop à venir. Les larmes ne veulent plus s'arrêter de couler sur ses joues, mais elle essaie de se calmer, il ne faut pas qu'Ella la voit ainsi « Oui je suis toujours là. Je vais rentrer au plus vite mais je.... » Sofia ouvre en grand ses yeux, elle ne veut pas savoir la suite de sa phrase, elle ne veut pas entendre ce qui va suivre alors elle n'hésite pas une seconde à lui couper la parole et d'un ton assez sec elle lui répond « Non Hunter ne termine pas ta phrase. Tu dois rentrer au plus vite et ne te sers pas de ton job comme excuse. Ne fait pas ça. Tu n'as pas le droit, pas maintenant. Alors tu sautes dans le prochain avion et tu ramènes tes fesses à Londres, sinon je te jure c'est moi qui vient de chercher.  » Sofia ne parle jamais ainsi à Hunter, et elle est celle qui le comprend le mieux en règle générale. Elle est celle de fratrie qui le soutient toujours dans ses aventures, elle l'envie de pouvoir bouger aux quatre coins du monde. Elle l'envie de pouvoir partir ainsi. Elle l'envie d'être aussi libre. Mais aujourd'hui, elle n'a pas envie de le comprendre, elle n'a pas envie de le défendre. Elle veut juste son grand frère auprès d'elle, elle a besoin de lui pour surmonter cette perte. Elle et Ella ont besoin de lui, ils ont besoin de se retrouver tous les trois. Elle ne le laisse même répondre et raccroche au nez de Hunter rapidement. Elle prend une grande respiration et reprend ses esprits, elle affiche un visage neutre,  un visage impassible. Du moins autant qu'elle le peut à cet instant. Et elle rejoint Ella dans la salle. La jolie rousse n'a pas bougé et elle tient fermement le manteau de sa mère dans ses bras. A la vue de cette image, Sofia se fige. Elle n'est pas certaine d'être assez forte pour affronter toute cette situation. Elle n'a pas le choix mais elle n'est pas certaine de le pouvoir. Lorsque son regard croise celui de sa sœur, elle esquisse un faible sourire et la Ella se lève et se dirige vers elle. Le chemin du retour chez elles se fait dans le silence le plus complet, mais arriver à la maison Sofia prend une autre claque en plein visage. Tout lui semble vide, tout lui semble alors insurmontable. Ce soir là, Ella et Sofia s'endormiront au coin du feu sur le canapé. Sofia ferme les yeux tout en se disant que demain matin tout ira mieux. Et que peut être cette journée n'était qu'une simple cauchemar.    

_________________

    Sometimes i tell myself i'm okay. I repeat it, like a mantra. I'm okay. I'm okay. I'm okay. I'm okay. Because I'm afraid if I stop it, even for one moment. One tiny little moment. I will drown in all the reasons I'm not okay.


Dernière édition par Sofia Rosen le Dim 8 Mai - 17:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 23
ϟ ID Card : lady berry (caroline)

MessageSujet: Re: (Sofia) We won battle but lost the heart   Sam 19 Mar - 21:54

- sometimes love is not enough and
the road gets tough, i don't know why. -
 

Rédigez ici, l'histoire de votre personnage en un minimum de trente lignes. Vous pouvez le faire en plusieurs points, en petites anecdote marquantes ou en extrait de journal intime, comme vous le souhaitez. Vous pouvez ajouter images, musique, du moment que cela ne déforme pas la page.  Rédigez ici, l'histoire de votre personnage en un minimum de trente lignes. Vous pouvez le faire en plusieurs points, en petites anecdote marquantes ou en extrait de journal intime, comme vous le souhaitez. Vous pouvez ajouter images, musique, du moment que cela ne déforme pas la page. Rédigez ici, l'histoire de votre personnage en un minimum de trente lignes. Vous pouvez le faire en plusieurs points, en petites anecdote marquantes ou en extrait de journal intime, comme vous le souhaitez. Vous pouvez ajouter images, musique, du moment que cela ne déforme pas la page.  
 Rédigez ici, l'histoire de votre personnage en un minimum de trente lignes. Vous pouvez le faire en plusieurs points, en petites anecdote marquantes ou en extrait de journal intime, comme vous le souhaitez. Vous pouvez ajouter images, musique, du moment que cela ne déforme pas la page.  Rédigez ici, l'histoire de votre personnage en un minimum de trente lignes. Vous pouvez le faire en plusieurs points, en petites anecdote marquantes ou en extrait de journal intime, comme vous le souhaitez. Vous pouvez ajouter images, musique, du moment que cela ne déforme pas la page. Rédigez ici, l'histoire de votre personnage en un minimum de trente lignes. Vous pouvez le faire en plusieurs points, en petites anecdote marquantes ou en extrait de journal intime, comme vous le souhaitez. Vous pouvez ajouter images, musique, du moment que cela ne déforme pas la page.  

_________________

    Sometimes i tell myself i'm okay. I repeat it, like a mantra. I'm okay. I'm okay. I'm okay. I'm okay. Because I'm afraid if I stop it, even for one moment. One tiny little moment. I will drown in all the reasons I'm not okay.


Dernière édition par Sofia Rosen le Sam 23 Avr - 11:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 23
ϟ ID Card : lady berry (caroline)

MessageSujet: Re: (Sofia) We won battle but lost the heart   Sam 19 Mar - 21:54

- everyone's running from something but
we don't know when it's coming so we keep running -
 

Rédigez ici, l'histoire de votre personnage en un minimum de trente lignes. Vous pouvez le faire en plusieurs points, en petites anecdote marquantes ou en extrait de journal intime, comme vous le souhaitez. Vous pouvez ajouter images, musique, du moment que cela ne déforme pas la page.  Rédigez ici, l'histoire de votre personnage en un minimum de trente lignes. Vous pouvez le faire en plusieurs points, en petites anecdote marquantes ou en extrait de journal intime, comme vous le souhaitez. Vous pouvez ajouter images, musique, du moment que cela ne déforme pas la page. Rédigez ici, l'histoire de votre personnage en un minimum de trente lignes. Vous pouvez le faire en plusieurs points, en petites anecdote marquantes ou en extrait de journal intime, comme vous le souhaitez. Vous pouvez ajouter images, musique, du moment que cela ne déforme pas la page.  
 Rédigez ici, l'histoire de votre personnage en un minimum de trente lignes. Vous pouvez le faire en plusieurs points, en petites anecdote marquantes ou en extrait de journal intime, comme vous le souhaitez. Vous pouvez ajouter images, musique, du moment que cela ne déforme pas la page.  Rédigez ici, l'histoire de votre personnage en un minimum de trente lignes. Vous pouvez le faire en plusieurs points, en petites anecdote marquantes ou en extrait de journal intime, comme vous le souhaitez. Vous pouvez ajouter images, musique, du moment que cela ne déforme pas la page. Rédigez ici, l'histoire de votre personnage en un minimum de trente lignes. Vous pouvez le faire en plusieurs points, en petites anecdote marquantes ou en extrait de journal intime, comme vous le souhaitez. Vous pouvez ajouter images, musique, du moment que cela ne déforme pas la page.  

_________________

    Sometimes i tell myself i'm okay. I repeat it, like a mantra. I'm okay. I'm okay. I'm okay. I'm okay. Because I'm afraid if I stop it, even for one moment. One tiny little moment. I will drown in all the reasons I'm not okay.


Dernière édition par Sofia Rosen le Sam 23 Avr - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 23
ϟ ID Card : lady berry (caroline)

MessageSujet: Re: (Sofia) We won battle but lost the heart   Sam 19 Mar - 21:54


_________________

    Sometimes i tell myself i'm okay. I repeat it, like a mantra. I'm okay. I'm okay. I'm okay. I'm okay. Because I'm afraid if I stop it, even for one moment. One tiny little moment. I will drown in all the reasons I'm not okay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }:
{ MY PLAYLIST }:
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 232
ϟ ID Card : benzorris (anouchka)

MessageSujet: Re: (Sofia) We won battle but lost the heart   Sam 19 Mar - 22:06

mon petit bébé rosen d'amour

_________________


    Love isn’t soft, like those poets say. Love has teeth which bite and the wounds never close ϟ ϟ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

Confide in me
Love in stereo

MessageSujet: Re: (Sofia) We won battle but lost the heart   Sam 19 Mar - 22:51

Beaucoup, beaucoup trop canon
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 23
ϟ ID Card : lady berry (caroline)

MessageSujet: Re: (Sofia) We won battle but lost the heart   Sam 19 Mar - 23:04

le Big Bro d'amour Les Rosen sont les meilleurs

Ace

_________________

    Sometimes i tell myself i'm okay. I repeat it, like a mantra. I'm okay. I'm okay. I'm okay. I'm okay. Because I'm afraid if I stop it, even for one moment. One tiny little moment. I will drown in all the reasons I'm not okay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }:
{ MY PLAYLIST }:
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 346
ϟ ID Card : the mad hatter

MessageSujet: Re: (Sofia) We won battle but lost the heart   Dim 20 Mar - 9:48


_________________

won't lose you again
You and I walk a fragile line, I have known it all this time, but I never thought I'd live to see it break. It's getting dark and it's all too quiet and I can't trust anything now and it's coming over you like it's all a big mistake. Stood there and watched you walk away from everything we had, but I still mean every word I said to you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 47
ϟ ID Card : Luxette

MessageSujet: Re: (Sofia) We won battle but lost the heart   Dim 20 Mar - 20:30


_________________

titre
i never ask for the love you gave me. but you did, and my life was beautiful. and then you took it back and you broke my heart. my soul left with you. i love you and it hurt so much. you're my nightmare and my dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

Confide in me
Love in stereo

MessageSujet: Re: (Sofia) We won battle but lost the heart   Ven 25 Mar - 20:21

La plus belle des grandes soeurs
Les Rosen sont en effet, les meilleurs
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }:
{ MY PLAYLIST }:
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 106
ϟ ID Card : benzorris (anouchka)

MessageSujet: Re: (Sofia) We won battle but lost the heart   Dim 24 Avr - 16:46


_________________


    DON'T BELONGS TO NO CITY, DON'T BELONG TO NO MAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 23
ϟ ID Card : lady berry (caroline)

MessageSujet: Re: (Sofia) We won battle but lost the heart   Dim 24 Avr - 17:02

Ella

Aria c'est cruel ça

_________________

    Sometimes i tell myself i'm okay. I repeat it, like a mantra. I'm okay. I'm okay. I'm okay. I'm okay. Because I'm afraid if I stop it, even for one moment. One tiny little moment. I will drown in all the reasons I'm not okay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }:
{ MY PLAYLIST }:
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 106
ϟ ID Card : benzorris (anouchka)

MessageSujet: Re: (Sofia) We won battle but lost the heart   Dim 24 Avr - 18:22

C'était obligé mais elles seront copines un jour ... ou pas

_________________


    DON'T BELONGS TO NO CITY, DON'T BELONG TO NO MAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Confide in me
Love in stereo

MessageSujet: Re: (Sofia) We won battle but lost the heart   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Sofia) We won battle but lost the heart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Warhammer Battle
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» LOST LE RPG
» gobelins battle = grot's 40k ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LONDON BABY :: BEGIN A NEW LIFE :: tell me your story :: london is mine-
Sauter vers: