Partagez | 
 

 evan | we made these memories for ouselves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }:
{ MY PLAYLIST }:
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 346
ϟ ID Card : the mad hatter

MessageSujet: evan | we made these memories for ouselves   Dim 6 Mar - 12:49

- Evan Wright -
citation citation
PRÉNOM(S) + evan kayla. NOM(S) + wright. ÂGE + vingt-neuf ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE + londres – 24 novembre 1986. ORIGINES ET NATIONALITÉ + londres – anglaise. STATUT CIVIL + en couple. ÉTUDES/MÉTIER + éditrice. TRAITS DE CARACTÈRE gourmande + généreuse + obstinée + intelligente + émotive + bosseuse + perfectionniste. GROUPE + big ben.

Wreck of the day

20 CHOSES À SAVOIR SUR MOI je suis perfectionniste + je suis proche de ma famille + je me noie dans le travail pour oublier ce qui ne va pas dans ma vie + je déteste mon chef + je suis très protectrice de ma petite sœur Becca + j’ai des doutes sur ma relation avec noam + je me sens encore coupable de la mort de Jake + je dévore des livres par milliers + je ne sais jamais quoi faire de mon assistante + je n’aime pas le sucré + je pourrais manger du popcorn à tous les repas + je ne regarde presque jamais la télé + je lis le journal tous les matins + je profite parfois de faire passer mes repas privé dans mes frais de travail + je ne cesse presque jamais de travailler + je fais toujours attention à m’habiller classe + je pense encore à Liam et je me déteste pour ça + je fais tout mon shopping par internet + je déteste le café + je n’ai qu’une photo de moi et Becca sur mon bureau, pas de Noam et moi.

We all want a happy ending

PSEUDO/PRÉNOM + the mad hatter / hélène. ÂGE + vingt-trois. COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? + en le créant. FRÉQUENCE DE CONNEXION + tous les jours. TON DERNIER MOT + nénuphar.


Dernière édition par Evan Wright le Jeu 24 Mar - 12:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }:
{ MY PLAYLIST }:
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 346
ϟ ID Card : the mad hatter

MessageSujet: Re: evan | we made these memories for ouselves   Dim 6 Mar - 12:49

Once upon a time

T’as pu te débarrasser de ta sœur ? Arrête, tu sais bien qu’elle est sympa. Dis-toi qu’elle pourrait être nettement pire. Et pour répondre à ta question, elle est chez Jason pour l’après-midi. Déjà toute petite, j’avais un certain instinct protecteur envers ma sœur. Je ne supportais pas que mes copines la critique, même si des fois ça m’embêtait d’avoir une mini-moi qui se baladait partout. Son arrivée dans la famille avait été une source de joie pour moi. Je n’aimais pas être le centre de l’attention et j’adorais m’occuper d’elle. Quand elle était petite, je tournais déjà autour de son berceau pour la regarder dormir. Ce qui faisait toujours paniquer ma mère parce qu’elle ne voulait surtout pas que je risque de la réveiller et qu’elle se mette à pleurer. Elle me faisait des gros yeux et des gestes pour que je sorte, mais à deux ans je ne comprenais pas encore pourquoi. Depuis qu’on me l’a raconté, j’embête ma mère en lui faisant des gros yeux paniqués quand elle est trop sérieuse. Je n’aimais pas que ma sœur soit toute seule, j’avais peur qu’il lui arrive un truc horrible comme dans les séries qu’on regardait en cachette à la télé quand nos parents ne nous surveillaient pas. Là elle risquait rien, elle était avec Jason et il avait déjà douze ans donc il pouvait encore plus la protéger que moi du haut de mes neuf ans.

★ ★ ★

Becca, ramène tes fesses ! Si tu veux maman veut que je t’accompagne à l’école, arrange-toi pour que j’aie pas besoin de t’attendre. Oui, ou alors tu pourrais partir à l’heure et pas deux mille ans avant… et je suis bien assez grande pour y aller seule. Je t’ai déjà dit que je voulais passer à la bibliothèque avant les cours et si t’as un problème regarde avec maman ! J’avais une relation assez normale avec ma sœur à cet âge-là…. C’est à dire que nous nous supportions, mais que nous nous disputions pour rien comme toutes sœurs adolescentes. J’avais fêté mes treize ans quelques jours auparavant et ma petite sœur de onze ans était ma responsabilité. Mes parents étaient convaincus que Becca était plus en sécurité en faisant le trajet jusqu’à l’école à mes côtés. Pour une raison obscure, quand j’avais onze ans, j’étais déjà responsable de ma sœur, mais maintenant qu’elle en avait onze, il fallait qu’elle attende encore quelques temps avant d’être considérée assez ‘responsable’ par nos parents pour qu’elle puisse aller jusqu’à l’école. Ça ne me dérangeait pas au fond, parce que j’aimais bien l’idée d’être en charge et de pouvoir protéger ma sœur, mais je ne pouvais m’empêcher de trouver ça un peu ironique. Bon en même temps, j’avais eu un instinct protecteur envers ma petite sœur dès sa naissance alors que j’avais à peine deux ans donc je ne pouvais pas vraiment reprocher à mes parents de me tenir responsable maintenant que j’en avais treize.

★ ★ ★

Pas vrai qu’il te plaît, hein ? J’avais décidé d’embêter ma sœur au sujet d’un garçon qui semblait lui plaire. Arrête Evan, je m’en fiche de ce type. Je trouvais adorable de voir ma sœur tenter de me cacher quelque chose. Comme si elle pouvait me mentir sans que je m’en rende compte. Depuis le temps, j’avais appris à lire entre les lignes, mais elle tentait encore des fois de garder des secrets. Je pouvais comprendre, mais là je n’en démordrais pas. Faux, il te plaît. Ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Nos disputes inutiles s’étaient un peu calmées avec le temps et maintenant nous étions parfois confidentes. Nous avions nos amis à nous, mais cela ne nous empêchait pas de rester très proche. J’avais tout de suite remarqué quand Jason était passé avec son pote Isaac que Becca n’était pas indifférente. Écoute, il ne me plaît pas, d’accord ? Je savais pertinemment que c’était faux puisque ma sœur était devenue toute rouge dès l’arrivée du jeune homme et elle faisait soudainement attention à son apparence alors que c’était pas son habitude quand elle était seule avec Jason. Ça n’avait rien d’étonnant puisque Jason l’avait déjà vue en couche culotte, il n’y avait plus besoin de chercher à l’impressionner. Bon ok, il ne te plaît pas, soit, passons. Toi, en tout cas, tu lui plais. Si ma sœur ne voulait pas admettre ses sentiments, soit. Je n’allais pas me disputer avec elle pour ça. Par contre j’avais non seulement remarqué le manège de ma sœur, mais aussi la façon de cet Isaac de bomber le torse quand il se sentait observé par Becca. Toi, alors tu le connais à peine. Tu es capable de dire que je lui plais ? Bien sûr. Déjà, il est venu. C’est pour te voir évidemment. En plus, j’ai bien vu qu’il ne faisait que de te regarder. Il est fou de toi, c’est évident. Evan, tu as une imagination débordante, mais s’il te plaît je bosse là. J’ai un examen la semaine prochaine. Je n’allais pas insister. Après tout si ma sœur n’était pas intéressée par un mec qui avait cinq ans de plus, ça m’allait aussi.

★ ★ ★

De mon côté, les histoires d’amour c’était pas la panacée. Mon bal de promo arrivait bientôt et j’allais partir pour l’université. Je me demandais si j’allais enfin avoir droit à une invitation. Luke m’avait toujours plus, mais je ne voulais pas lui demander de m’accompagner au bal pour qu’il refuse et que ce soit la honte. Je n’avais pas non plus envie qu’il accepte par pitié. J’avais eu droit aux baisers occasionnels lors de soirées avec des amis, mais je n’avais encore pas eu de relation sérieuse. Peut-être parce que je n’avais pas vraiment pris le temps pour des relations parce que je passais la majorité de mon temps libre à la bibliothèque à lire des tonnes de livres. Je n’étais pas la fille la plus fêtarde et dragueuse qui soit. Mes amies et moi n’avions pas trop les garçons en tête, même si nous rêvions de rencontrer notre prince charmant. J’adorais donner des conseils à ma sœur et me mêler de ses histoires d’amour, mais au fond j’en savais encore moins qu’elle et je n’avais pas d’expérience sur laquelle me baser. Luke ne m’avait pas invitée. Il avait préféré inviter l’une des cheerleaders de l’école. Quoi qu’il en soit, j’avais fini par me rendre au bal avec mes amies et j’avais passé une excellente soirée. Nous avions dancé, ri et nous avions profité de la soirée jusqu’au dernier moment. Alors non, je n’avais eu droit à ma soirée de film avec les photos de couple en robe et smoking, mais j’y aurai bien droit un jour !


Dernière édition par Evan Wright le Dim 6 Mar - 13:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }:
{ MY PLAYLIST }:
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 346
ϟ ID Card : the mad hatter

MessageSujet: Re: evan | we made these memories for ouselves   Dim 6 Mar - 12:49

Once upon a time

Quelques histoires d’amour plus tard, j’étais à l’université en train  d’étudier la littérature et le marketing pour dans le but de travailler dans le monde de l’édition. J’avais toujours voué un amour profond à la littérature, mais malgré mon imagination débordante étant enfant, je ne m’étais jamais imaginée écrire un livre un jour. J’espérais pouvoir un jour percer dans le monde de l’édition et avoir la chance de prendre des décisions importantes, mais je voulais m’assurer d’avoir un profil polyvalent à la sortie de l’université pour favoriser mon engagement. Ma première année s’était révélée pleine de surprise. J’avais eu la chance de ne pas avoir à quitter la maison pour vivre dans un dortoir universitaire loin de ma famille et de ma soeur. J’aimais l’idée d’avoir mon indépendance et de pouvoir prendre toutes les décisions moi-même, y compris pour des petites choses qui étaient imposées à la maison (quand et quoi manger par exemple), mais l’idée de rentrer pour un repas en famille tous les soirs et de ne pas avoir besoin de me prendre la tête pour savoir quoi cuisiner, etc. ne me déplaisait pas. Le temps passait à une vitesse folle. Entre les cours, les travaux à rendre et les soirées, etc., les seuls moments où j’avais réellement conscience du temps qui passait était durant mes étés passés à bosser dans une maison d’édition à classer de la paperasse à longueur de journée. Même si les périodes de révisions me paraissaient sans fin, je n’en revenais pas chaque année d’avoir déjà accompli tant de choses. J’avais encore l’impression d’être un bébé alors que je venais de vivre trois années d’université.

★ ★ ★

À vingt-deux ans j’avais rencontré l’homme de ma vie. Malheureusement notre timing était horrible puisqu’à ce moment là j’étais en couple avec son meilleur ami Kyle. J’avais rencontré Kyle à une soirée étudiante. J’allais finir ma troisième années d’université et les soirées auxquelles j’allais étaient de moins en moins nombreuses puisque j’avais trop de travail à rendre pour m’assurer de réussir mes études avec de bons résultats et d’avoir une chance de décrocher un poste dans une grande maison d’édition après coup. Cette soirée, je n’avais pas prévu d’y aller, mais je m’étais retrouvée sur place après que mon groupe de révisions ait décidé de raccourcir notre session pour aller boire des verres et oublier le stress. Nous avions rejoint des amis à nous dans un des bars de l’uni et avions fini par nous inscrire au barathon qui avait lieu ce soir-là. Les équipes étant aléatoires – ce que j’ignorais au moment de mon inscription – j’avais perdu mes amis de vue et m’étais retrouvée avec de parfaits inconnus qui avaient l’air de tous se connaître entre eux. Super, si je suis la seule perdue là au milieu, la soirée s’annonce des plus réussie marmonnai-je.  Heureusement que tu n’es pas la seule alors, j’ai une chance de te faire passer un bon moment ^^’ Moi c’est Kyle ! Nous n’avions pas seulement passé une bonne soirée, mais plusieurs et les choses se passant bien, nous avions rapidement formé un couple. Kyle vivait dans un appartement en colocation avec des amis à lui et puisque je ne pouvais pas tout le temps l’amener chez mes parents, nous nous voyions souvent chez lui. Notre couple n’était pas parfait, mais nous étions heureux.

★ ★ ★

Oh Evan, désolée, je savais pas que tu serais là. J’étais sur le balcon de l’appartement de Kyle quand Nick était sorti. J’étais en train de douter de mon couple. Cela faisait un an que nous étions ensemble. Nous nous disputions beaucoup ces derniers temps et nous avions décidé de suspendre nos projets d’emménagement. Les tensions étaient peut-être liées à mes examens qui arrivaient et au stress qui allait avec, mais j’avais l’impression que ce n’était pas ça. J’étais venue à cette soirée parce que j’espérais que le fait de nous retrouver avec nos amis pour une petite soirée de groupe nous aiderait  à nous retrouver. Non, non c’est bon, j’allais rentrer de toute façon. Je voulais profiter du manque de lumière dans l’appartement pour me rendre discrètement à la salle de bain et vérifier que mon maquillage n’avait pas coulé avec les quelques larmes qui m’avait échappées pendant mon grand moment de doute. Tu es sûre que ça va ? me demanda Nick tout en essuyant délicatement une larme au coin de mon oeil. Oui, oui, c’est tout bon. Ce n’était en vérité absolument pas bon. Non seulement j’avais des doutes sur ma relation avec Kyle, mais quand Nick se comportait comme ça avec moi, cela me donnait même des envies de tenter ma chance avec quelqu’un d’autre pour être plus heureuse. Mes sentiments pour Kyle n’avaient clairement pas disparu et je comptais essayer de faire renaître la flamme entre nous, mais cette ‘discussion’ avec Nick ne m’avait clairement pas aidée. Si tu changes d’avis tu sais où me trouver ! Alors que je m’apprêtais à rentrer, il me prit dans ses bras et me serra contre lui. J’étais mal à l’aise et au même moment je n’avais pas du tout envie que cette étreinte s’arrête. Me sentant coupable, je m’étais retournée pour voir l’intérieur de l’appartement et j’eu un gros pincement au coeur en voyant Kyle s’amuser avec ses amis et rire sans se préoccuper de mon absence. Il ne s’était sûrement pas rendu compte que j’étais partie pendant plus de quinze minute et s’il s’en était rendu compte ça n’avait en tout cas pas l’air de le déranger du tout. Je ferais mieux de rentrer.. Ça marche, je te raccompagne. Je ne veux pas te laisser comme ça. Alors que je voulais dire aurevoir à Kyle, il me calcula à peine et je partis donc comme une voleuse avec Nick pour me raccompagner. Au moment de sortir de sa voiture pour rentrer, je me tournai vers mon ‘sauveur’ pour le remercier et nous nous embrassâmes. Mal à l’aise je pris ensuite rapidement mon sac sans rien dire et je courus chez moi.  

★ ★ ★

Nick, on ne peut plus se voir comme ça ! Si Kyle découvre qu’on est ensemble, il ne nous le pardonnera jamais ! Tu as raison, il faut qu’on lui parle. Cela faisait maintenant trois mois que nous nous voyions en cachette. Nous ne savions pas vraiment comment nous y prendre. J’avais considéré notre premier baiser comme une erreur due aux complications que mon couple traversait, mais lorsque j’avais voulu en parler avec Nick nous avions changé d’avis. Je m’en voulais de trahir Kyle et je devais lui annoncer que notre couple ne pouvait plus tenir. En même temps je savais que ma relation avec Nick ne pourrait pas être normale une fois que j’aurais rompu avec son meilleur ami. Je ne voulais pas forcer Nick à révéler à Kyle que nous nous voyions puisque leur amitié comptait énormément pour lui, mais je ne pouvais pas continuer à mentir à tout le monde. Seule ma meilleure amie savait que je voyais Nick en cachette – je ne pouvais pas garder de secret, mais nous prenions chaque jour le risque que quelqu’un le découvre et que cela nous explose à la face. Nous étions chez lui, au lit, en train de culpabiliser tout en n’envisageant aucunement la possibilité de ne pas être ensemble. Quelqu’un sonna à la porte et je regardai Nick pour lui demander qui cela pouvait bien être. Nick ! Ouvre-moi… Faut que j’te parle. Et merde, c’est Kyle… il a l’air bourré…  euh… C’est bon vas-y, je reste là et j’attendrai qu’il parte. Cela n’était clairement pas le moment de lui annoncer que nous étions ensemble. Dans l’état où il était, nous ne pouvions pas prédire quelle réaction il aurait. Nick alla donc lui ouvrir et referma la porte derrière lui. J’entendis un bruit de fond pendant quelques minutes, puis des cris. T’es sérieux mec ! Elle est où ? Je sais que c’est son sac ! C’est comme ça qu’elle révise ! Vous me dégoûtez ! Kyle, laisse-moi t’expliquer. Je sortis en courant, remerciant le bon dieu d’avoir eu le bon sens de m’habiller quand Kyle était arrivé. Kyle, attend ! Allez vous faire voir ! Vous vous méritez bien tous les deux ! Il partit furax et nous ne fûmes pas assez rapide pour l’empêcher de filer au volant de sa voiture.

_________________

won't lose you again
You and I walk a fragile line, I have known it all this time, but I never thought I'd live to see it break. It's getting dark and it's all too quiet and I can't trust anything now and it's coming over you like it's all a big mistake. Stood there and watched you walk away from everything we had, but I still mean every word I said to you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }:
{ MY PLAYLIST }:
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 346
ϟ ID Card : the mad hatter

MessageSujet: Re: evan | we made these memories for ouselves   Dim 6 Mar - 12:49

Once upon a time

Nous étions restés consternés sur le bord du trottoir à nous regarder sans rien dire pendant une bonne dizaine de minutes. Qu’allait-il se passer ? Comment est-ce que nos amis allaient réagir en apprenant la nouvelle ? Est-ce que Kyle allait nous pardonner un jour de l’avoir trahi ? Je m’en voulais de lui avoir menti. J’aurais du le quitter dès que je m’étais rendue compte que mes sentiments pour lui s’étaient dissipés. Je m’apprêtai à dire quelque chose à Nick quand mon téléphone sonna. Je vis qu’il s’agissait du numéro de Kyle et je montrai donc mon écran à Nick avec espoir. Kyle, je t’en supplie, laisse-moi une chance de tout t’expliquer ! Je suis désolée mademoiselle, ce n’est pas Kyle au téléphone. Votre ami a eu un accident et vous êtes listée comme contact d’urgence. Il faudrait que vous nous rejoigniez à l’hôpital… Je n’entendis même pas la suite. Je m’effondrai avant, mes jambes cédant sous mon corps. Une fois sur place, alors que je voulais que Nick soit celui qui rende visite à Kyle en premier – après tout, même si j’étais désolée, je ne voulais pas sauver mon couple et c’était leur amitié qui comptait le plus – l’infirmière nous annonça qu’il n’y aurait pas de visite puisque notre ami était décédé avant son arrivée à l’hôpital. L’enterrement eut lieu quelques jours plus tard, mais Nick et moi nous évitâmes avec soin durant ces quelques jours. Les choses avaient irrémédiablement changé entre nous et chaque fois que je pensais à lui, je me sentais coupable. Si je n’avais pas été avec Nick ce jour-là, est-ce que Kyle serait encore parmi nous ou aurait-il eu cet accident à un autre moment ? Au fond de moi, je savais bien que je n’étais pas responsable de l’accident de Kyle puisque c’était lui qui prenait régulièrement le volant après avoir bu, mais je ne pouvais m’empêcher de me sentir coupable. Je me sentis encore plus coupable durant l’enterrement alors que toute la famille de Kyle me réconfortais. À la fin de la journée, mon téléphone sonna et je vis un message de Nick – Evan, c’est trop dur pour moi de te revoir après ce qu’il s’est passé. Je t’aimerai toujours, mais je dois partir. Je te souhaite d’être heureuse.

★ ★ ★

Le départ de Nick avait été un coup dur supplémentaire pour moi. Heureusement que les cours étaient terminés. Je devais encore tenir durant quelques semaines et je commencerais mon nouveau job dans lequel je pourrais me lancer tête baissée pour oublier tous mes ennuis. Ce fut effectivement le cas. Avec tout ce qu’il y avait à faire en tant qu’assistante, je n’avais plus le temps de penser à la fin tragique de mon histoire avec Kyle ou au départ de Nick. Bien sûr certaines de ces tâches me faisaient moins plaisir que d’autres, mais après tout je ne pouvais pas trop discuter. Si je voulais rester dans la boîte et me faire ma place petit à petit, il fallait d’abord que je respecte les ordres de mes chefs, même si cela voulait dire que je passais les trois quarts de mon temps à aller chercher des cafés, repas et autre, faire des photocopies des milliers de documents circulant dans la boîte et le quart restant à courir dans tous les sens pour que le courrier arrive à la bonne adresse au bon moment. Clairement, cela n’avait rien à voir avec le travail que j’espérais un jour faire, mais je savais qu’il fallait commencer en bas de l’échelle pour espérer la gravir un jour. Heureusement que j’avais de temps en temps l’occasion de lire un ou deux manuscrits qui passaient sous mes yeux quand je devais les retaper ou autres, mais cela ne prenait qu’une infime partie de mon temps. Par chance mes efforts furent payants et après un an de travail acharné comme assistante j’eu droit à ma première promotion. Ma vie privée se limitait à mes amis et ma famille. Je ne sortais pas, me tenait à distance de tous les garçons avec lesquels on essayait de me caser et je me dédiais presque entièrement à mon travail. Je savais que ma famille ne me décevrait pas et en me vouant à mon travail je ne prenais aucun risque d’être virée. J’aimais la sécurité que cela me conférait. Je restais dans mon petit cocon personnel. Je vécu ainsi pendant 4 ans, sans que cela ne change. Bien sûr entre deux mon poste avait quelque peut évolué, mais le reste de ma vie tournait toujours autour de Bloomsburry, la maison d’édition où je travaillais, et ma famille. Ce ne fut qu’à 28 ans quand je fus promue éditrice sénior, la plus jeune de la boîte que je me rendis compte que j’étais en train de laisser ma vie filer sous mon nez. Mes amis m’avaient prévenue plusieurs fois et Becca s’était battue pour que je sorte de mon appartement pour rencontrer de nouvelles personnes, mais je ne l’avais jamais fait, par peur de souffrir une nouvelle fois. Ma carapace m’avait peut-être protégée de souffrances supplémentaires, mais elle m’avait aussi empêchée de vivre ma vie complètement.

★ ★ ★

Cette semaine là je décidais de fêter ma promotion en allant passer une soirée en ville. Depuis le temps que je ne l’avais pas fait ! Je pris même la peine de bien m’habiller et de me maquiller. Une fois au bar, je failli regretter ma décision. Un lourdeau vint me draguer à peine j’avais posé mes fesses sur l’un des sièges du comptoir. Je fis mon maximum pour lui faire comprendre qu’il n’était pas le bienvenu et que je ne voulais pas de ses techniques de drague à deux balles, mais rien n’y fit. Il était collant et dépassait clairement les limites. C’est alors qu’un inconnu me prit par la taille et repoussa le débile qui me collait. Je failli bondir contre ce type qui venait d’arriver, pensant qu’il jouait lui aussi à un jeu, mais en se faisant passer pour mon petit ami, il fit fuir mon soupirant. Je décidai de lui laisser une chance avant de l’envoyer bouler. Merci. Je pensais qu’il n’allait jamais me laisser tranquille. Aucun problème, ça m’a fait plaisir. Est-ce que je peux vous offrir un verre ? Il n’était pas lourd et mon but était de sortir de ma zone de confort alors je décidai d’accepter. Après une petite discussion durant laquelle j’appris qu’il s’appelait Noam, il finit par rejoindre ses potes, non sans avoir pris mon numéro auparavant. Il ne manqua pas de m’appeler et nous formâmes assez rapidement un couple. Evan, tu sais que t’es vraiment parfaite aujourd’hui ? Je passais beaucoup de temps chez Noam ces derniers temps. Il était adorable et ce genre de commentaire me faisait toujours rire. Seulement aujourd’hui ? Bah merci. [color=olive]Mais non, tu sais bien que tu es toujours parfaite ma chérie./color] Je ne pouvais m’empêcher de me demander ce qui le mettait dans cet état. Qu’est-ce qu’il se passe Noam ? Tu es d’humeur à faire pleins de compliments ? Je n’ai pas le droit de faire des compliments à la femme la plus extraordinaire ? Oui évidemment, merci Noam. Je t’aime Evan. C’était la première fois qu’il me le disait. Après quelque mois ensemble nous n’avions pas encore abordé le sujet. Peut-être parce que nous étions tous les deux hantés par nos relations passées et que nous n’étions pas à 100% honnêtes ? Moi aussi je t’aime Noam ! Je le pensais sincèrement sur le moment, ou du mois j’en avais l’impression, mais le fantôme de Nick me fit frissonner. Je tentai de ne plus y penser et de profiter de chaque instant avec cet homme merveilleux que j’avais la chance de connaître.

★ ★ ★
Ce



_________________

won't lose you again
You and I walk a fragile line, I have known it all this time, but I never thought I'd live to see it break. It's getting dark and it's all too quiet and I can't trust anything now and it's coming over you like it's all a big mistake. Stood there and watched you walk away from everything we had, but I still mean every word I said to you.


Dernière édition par Evan Wright le Mer 15 Juin - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }:
{ MY PLAYLIST }:
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 106
ϟ ID Card : benzorris (anouchka)

MessageSujet: Re: evan | we made these memories for ouselves   Dim 6 Mar - 13:21

cassidy

_________________


    DON'T BELONGS TO NO CITY, DON'T BELONG TO NO MAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 302
ϟ ID Card : foolish blondie ⊹ tica

MessageSujet: Re: evan | we made these memories for ouselves   Dim 6 Mar - 13:46

Katie est parfaite

_________________

    don't even pretend you know me
    --------------------
    ‹ if i showed you my flaws, if i couldn't be strong tell me honestly would you still love me the same. ›
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foolish-blondie.tumblr.com
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }:
{ MY PLAYLIST }:
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 346
ϟ ID Card : the mad hatter

MessageSujet: Re: evan | we made these memories for ouselves   Dim 6 Mar - 14:17

vous êtes pas mieux

_________________

won't lose you again
You and I walk a fragile line, I have known it all this time, but I never thought I'd live to see it break. It's getting dark and it's all too quiet and I can't trust anything now and it's coming over you like it's all a big mistake. Stood there and watched you walk away from everything we had, but I still mean every word I said to you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }:
{ MY PLAYLIST }:
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 153
ϟ ID Card : keep smiling

MessageSujet: Re: evan | we made these memories for ouselves   Dim 6 Mar - 16:29

CASSIDY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }:
{ MY PLAYLIST }:
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 288
ϟ ID Card : lady berry (caroline)

MessageSujet: Re: evan | we made these memories for ouselves   Dim 6 Mar - 17:01

kitkat
trop de perfection la

_________________

    We're the wild ones raised by the wolves we howl to the moon War inside my mind drowning in the tides, fighting for my life. I'm satisfied intoxicate my veins make me misbehave, be my great escape till we fade away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }:
{ MY PLAYLIST }:
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 346
ϟ ID Card : the mad hatter

MessageSujet: Re: evan | we made these memories for ouselves   Dim 6 Mar - 17:37

merci

_________________

won't lose you again
You and I walk a fragile line, I have known it all this time, but I never thought I'd live to see it break. It's getting dark and it's all too quiet and I can't trust anything now and it's coming over you like it's all a big mistake. Stood there and watched you walk away from everything we had, but I still mean every word I said to you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Confide in me
Love in stereo

MessageSujet: Re: evan | we made these memories for ouselves   

Revenir en haut Aller en bas
 
evan | we made these memories for ouselves
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne
» Evan Blurder, et fier de l'être. ( en cours )
» Evan Bourne VS Alberto Del Rio
» Evan Bourne Vs Dolph Ziggler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LONDON BABY :: BEGIN A NEW LIFE :: tell me your story :: london is mine-
Sauter vers: