Partagez | 
 

 I'm the one for a good time call feat leah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 44
ϟ ID Card : Rose

MessageSujet: I'm the one for a good time call feat leah    Dim 19 Juin - 23:11

Je marche vers le bar, j'ai l'impression de ne faire que ça depuis quelques temps, allez en soirée me prendre une cuite et me demander ce que j'ai foutu le lendemain en me réveillant. La plupart du temps je me dis que je vais arrêter, que je ne recommencerais pas et je fini toujours par céder, parce que c'est beaucoup plus simple de fuir et de me planquer sous l'excuse du «j'étais bourré, ce n'était pas moi.» Plus personne n'y crois à cette excuse, du moins ça fait longtemps que je n'y crois plus. Je mens depuis toujours, parce que c'est ce qu'ils veulent entendre, que je vais bien alors je leur fait croire que oui.

Je prends mon verre lorsque le barman le pose devant moi et commence à le boire. J'aurais pu tout aussi bien rester dans mon appartement, jouer au poker en ligne, mais j'aurais eu à faire à mon psy la prochaine fois, il m'aurait dit que ce n'était pas bien, que je ne faisais pas d'efforts. C'est juste un moyen pour moi de décompresser, comme boire et m'amuser. Je me fiche un peu de ce qu'on pourra dire. C'est étrange parfois quand les gens me reconnaissent, ils ne s'imaginent pas que je puisse avoir une vie en dehors de mon travail. S'ils savaient … ça fait un moment que je ne suis plus allé sur un plateau de télévision. Ils m'ont appelés il n'y a pas si longtemps d'ailleurs, je vais devoir y retourner quand même. Je ne sais pas si c'est une très bonne idée. Pour moi c'est comme si c'était hier. Comme si le temps s'était arrêté depuis l'attaque et depuis la mort de William. La culpabilité du survivant comme dit mon psy … Il ne peut pas comprendre. Je ne vois pas qui le pourrait.

Je pose mon verre déjà à moitié vide. C'est fou comme ça part vite, heureusement que j'ai les moyens de me payer plusieurs verres. Il y a du monde ce soir, comme beaucoup d'autres soir, sans doute parce que c'est le week-end, que les gens veulent aussi oublier leur semaine et profiter de leur vie. Je les envie souvent. Ils n'ont pas besoin de jouer la comédie, ils sont juste eux. Je ne vois pas comment je pourrais être moi-même, je ne sais pas qui je suis. C'est pourquoi je préfère me bercer d'illusions. C'est toujours mieux qu'être un rien du tout. Je suis ce qu'ils voudront bien que je sois.

Il m'a fallut une seconde pour croiser le regard de cette fille. Des jeunes noirs, long, un regard magnifique. Je n'ai pas pu m'empêcher de sourire et d'aller vers elle, sans savoir pourquoi je le faisais, peut-être pour me rendre intéressant comme toujours. Je m'approche vers elle et lui souris avant de lui dire d'une voix assurée:

« Salut, je peux t'offrir un verre? Je m'appelle Jack.»

Je serais surpris qu'elle me dise non, ça ne serait pas la première à le faire, mais ça ne me découragerait pas pour autant, quand j'ai quelqu'un dans le collimateur je ne lâche pas l'affaire et plus on me rejette, plus j'insiste.

_________________
take me
Cause if you like the way you look that much Oh baby you should go and love yourself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }: ✗ make friends
{ MY PLAYLIST }: ♫ hello – adèle
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 254
ϟ ID Card : the mad hatter

MessageSujet: Re: I'm the one for a good time call feat leah    Jeu 23 Juin - 19:12

I'm the one for a good time call
Leah & Jackson

Je ne connaissais pas encore bien Londres, mais par contre je m'étais déjà habituée à l'épuisement qui allait avec la fin de chacun de mes 'shifts'. Que je finisse le soir ou le matin, j'avais la sensation d'être complètement lessivée. Le grand huit émotionnel que je vivais aux urgences me plaisait énormément, surtout quand j'arrivais à sauver des vies, mais ce n'était pas toujours le cas et certains jours finissaient mieux que d'autre. Ce jour-là avait été particulièrement éprouvant pour moi. Une fois que j'eus fini, je filai aux vestiaires pour me changer et mettre à laver ma tenue salie par le sang de mes patients. Je sortis de l'hôpital mais du me rendre à l'évidence; je n'avais aucune envie de rentrer chez moi tout de suite. Il fallait que je décompresse un peu avant de pouvoir poser ma tête sur l'oreiller pour dormir. Il me semblait me rappeler que des collègues avaient parlé d'une soirée dans un bar de Soho alors je m'y rendis en espérant les y retrouver.

Quand j'arrivai sur place, je regardai par la fenêtre pour voir si mes collègues étaient bien là, mais je ne vis personne. N'ayant pas le courage de retraverser la ville tout de suite et n'ayant pas plus envie qu'auparavant de rentrer tout de suite, je décidai d'entrer boire un verre avant de repartir. Je poussai donc la porte et me dirigeai vers le comptoir où je commandai un mojito. Le barman me regarda de travers, visiblement les buveurs de cocktails n'étaient pas légion dans le coin, mais il se mit tout de même à me préparer ma boisson. Je m'assis ensuite sur un des tabourets longeant le bar, non sans avoir vérifié qu'il était relativement propre. C'est alors qu'un inconnu s'approcha en souriant. Je me demandai intérieurement si j'étais supposée le connaître, mais son visage ne me disait rien. Je priai donc pour qu'il ne s'agisse pas d'un patient... je n'avais vraiment pas la tête à ça.

Salut, je peux t'offrir un verre ? Je m'appelle Jack. Je fus rassurée de voir que visiblement je n'étais pas supposée le connaître. J'étais sur le point de l'envoyer balader – après tout puisque je ne le connaissais pas je pouvais me permettre d'être peu accueillante, mais je me retins en me disant que si je faisais ça systématiquement, je n'allais jamais connaître plus de monde en ville. Je viens de commander, mais pourquoi pas le prochain ! Enchantée Jack, moi c'est Leah J'espérai vraiment qu'il n'était pas trop louche et que je n'allais pas regretter ma décision. Je n'avais vraiment plus l'habitude de sortir, ma vie de femme mariée à Glasgow m'avait fait oublier les habitudes de ce genre.

 
Emi Burton

_________________

loving can hurt
loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know. When it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive. We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves, where are eyes are never closing, hearts are never broken, times are forever frozen still.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I'm the one for a good time call feat leah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» louiséa and ilhan + spend a good time together.
» everybody just have a good time.
» « Everybody just have a good time ! » | LIBRE
» (+asher) infectious smile, good time
» a good time with you ~ (louane).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LONDON BABY :: LONDON :: soho-
Sauter vers: