Partagez | 
 

 and we neet to talk (noam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 29
ϟ ID Card : Luxette

MessageSujet: and we neet to talk (noam)   Dim 19 Juin - 17:58




Noam & Adrianna
we need to talk

J
e soufflais doucement en lançant un coup d'œil à mon reflet dans le miroir. J'avais enfilé à la va vite un slim noir et un petit pull léger rose pâle qui mettait mon teint en valeur. J'avais réussi à finir à l'heure et à échapper à une énième garde et j'en avais profité pour envoyer un SMS à Noam, en espérant qu'il le voit, et surtout qu'il vienne à ce rendez-vous. Il fallait qu'on parle de la nuit qu'on avait passé. Ca faisait maintenant plus d'une semaine, et nous avions réussi à nous éviter jusque ici, mais je savais qu'il fallait qu'on mette les choses au clair. Cette nuit entre nous était une erreur. Une drôle d'erreur surtout qu'il m'avait brisé le cœur lorsque nous étions plus jeune et que je m'étais promis de ne pas retomber dans ses bras à mon retour à Londres. Mais le fait de bosser ensemble sur un dossier, de se retrouver ensemble lorsque la coupure d'électricité s'était produite en ville la semaine dernière m'avait fait perdre la tête. Depuis, nous nous évitions clairement et je savais qu'il fallait qu'on arrête de jouer les enfants. Après tout, nous avions un rendez-vous important avec son client pour le dossier qui nous unissait et pour le bien de ce dossier, on allait devoir s'affronter. Et autant le faire avant ce fameux rendez-vous. C'est pour ça que je lui avais envoyé un SMS pour lui proposer de boire un verre. Dans un bar, histoire d'éviter que nous tombions dans les bras l'un de l'autre de nouveau. Il avait accepté rapidement et même si j'avais envie d'avoir l'air de sortir du boulot, j'avais quand même tenu à soigner ma tenue et j'en profitais pour me maquiller légèrement.

J'arrivais en avance au bar, comme bien souvent des que je n'étais pas retenue au travail, et je me glissais à l'intérieur de l'établissement, demandant une table un peu à l'écart. J'avais proposé cet endroit car c'était loin d'être un endroit fréquente en ville et cela évitait de faire jaser si on nous voyait ici. En même temps, nous pouvions également bosser sur un dossier. Je soufflais en prenant place, jetant un regard nerveux sur mon téléphone espérant que Noam arrive rapidement histoire qu'on puisse ensuite passer à autre chose. Je retirais mon blouson et me mis plus à l'aise, jouant distraitement avec la carte des boissons. Un petit grognement de mon estomac me rappela que je n'avais rien avalé encore et je lançais un coup d'œil sur la carte.
WILDBIRD

_________________

   
love

   
When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 14
ϟ ID Card : keep smiling (alexandra)

MessageSujet: Re: and we neet to talk (noam)   Lun 20 Juin - 11:32




we need to talk
Adrianna & Noam

Appuyé contre le dossier de ma chaise, je relisais pour la énième fois un dossier important que je devais traiter. Même avec le dernier événement qui s'était produit avec Adrianna, je continuais de travailler sur ce dossier important comme un fou. Au fond j'essayais de me concentrer sur quelque chose d'autre pour ne pas penser à ce qui allait se passer d'ici quelques minutes. En effet, en revenant à mon bureau tout à l'heure, j'avais reçu un message de la part d'Adrianna qui souhaitait me voir pour boire un café en ville. La raison de ce rendez-vous était plutôt clair pour moi, elle voulait parler de ce qu'il s'était passé la nuit de la coupure d'électricité. Evidemment depuis ce jour-là je n'avais pas arrêté de me poser des questions de mon côté. Ne sachant plus vraiment quoi penser de toute cette histoire. Je savais très bien qu'au fond de moi je ne regrettais pas vraiment ce qu'il s'était passé. Le problème dans tout ça, c'est qu'il y a Evan et qu'Adrianna ne le sait pas encore. Ce serait d'ailleurs quelque chose que je devrais bien aborder lors de notre rendez-vous d'aujourd'hui. Je redoutais vraiment ce face à face. Je ne savais finalement pas vraiment comment elle allait réagir de son côté. Mais pour ma part il était clair que j'éprouvais toujours des sentiments pour cette fille. Après de son côté je savais bien que je l'avais fait beaucoup souffrir à l'époque et quelque chose me disait qu'elle ne m'avait en fait pas encore vraiment pardonné tout ça. Sans m'en rendre compte je venais de reposer le dossier sur mon bureau et j'étais parti dans mes pensées, le rendez-vous approchait et je devais trouver une stratégie d'attaque. Un rapide coup d'oeil sur ma montre m'indiqua qu'il était temps d'y aller. J'enfilais rapidement ma veste et je sortis du cabinet pour me rendre au lieu de rendez-vous. Le choix d'Adrianna était particulier, mais il fallait être bête pour ne pas comprendre pourquoi elle avait choisi ce bar. Ce n'était pas le bar le plus bondé de la ville et elle voulait certainement évité les regards indiscrets. Ce qui m'arrangeait bien, je voulais vraiment éviter qu'Evan me surprenne avec mon ex alors que je ne lui ai même pas encore dit qu'elle est de retour en ville. Décidément, je n'étais vraiment pas le petit ami de l'année. J'arrivais quelques minutes plus tard sur les lieux du rendez-vous. Je respirais un bon coup avant de pousser la porte d'entrée du bar. Adrianna avait choisi une table légèrement en retrait et il me fallut tout de même quelques secondes pour la repérer. Un léger sourire s'afficha sur mes lèvres lorsque j'arrivais jusqu'à elle. « Salut Adrianna, j'espère que je ne t'ai pas fait attendre trop longtemps. » Je m'approchais doucement d'elle et déposais un baiser sur sa joue, plus par automatisme qu'autre chose. Je pris ensuite place en face d'elle, plutôt mal à l'aise. « Comment tu vas ? » C'était banale comme début de conversation, mais je ne savais en même temps pas trop quoi lui dire d'autre pour le moment. Je ne pouvais pas lui balancer d'un seul coup que c'était chouette notre nuit, mais que j'ai quelqu'un dans ma vie.

acidbrain


_________________

The most important thing is to enjoy your life—to be happy—it's all that matters.


Dernière édition par Noam Kensington le Mar 21 Juin - 7:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 29
ϟ ID Card : Luxette

MessageSujet: Re: and we neet to talk (noam)   Lun 20 Juin - 20:51






Noam & Adrianna
we need to talk

J
e ne pouvais m'empêcher de stresser en attendant Noam. Je ne savais pas vraiment comment ça allait se passer, mais j'espérais qu'il ne serait pas trop gêné ! Du moins, pas autant que moi. Cette nuit avait été une erreur, clairement. On avait cédé à un instant de folie, perturbés par ce qu'il se passait au dehors du bureau, et sans doute aussi par nos retrouvailles inattendues. Oui, voilà. Rien à voir avec de l'attirance ou un quelconque reste de sentiments. Du moins, c'est ce que je me répétais depuis. Mais lorsqu'il fut devant moi, un sourire contrit dessiné sur son visage, je sentit mon coeur s'accélérer. Bon, peut-être un restant de sentiments, mais rien de grave. « Salut Adrianna, j'espère que je ne t'ai pas fait attendre trop longtemps. » Je secouais doucement la tête en souriant tandis qu'il s'approchait de moi et déposais un baiser sur ma joue pour me saluer. Il s'installa face à moi, et je ne pouvais que voir qu'il était aussi mal à l'aise que moi. Je le connaissais par coeur. Notre relation n'avait peut-être duré que deux ans, mais au fond, je le connaissais par coeur et je sentais qu'il était gêné. « Comment tu vas ? » Je lançais un coup d'oeil autour de moi avant de le regarder de nouveau et de hocher la tête : " Oui, ça va, merci, et toi ? " J'attrapais la carte et la triturais nerveusement avant de rajouter : " A part que j'ai du mal à me réhabituer au climat de Londres. Il faisait tellement beau en Italie, et surtout il ne pleuvait pas souvent. Je sens que ça, ça va me manquer. " Je lui souris, en me mordillant doucement la lèvre. La serveuse nous interrompit et je commandais un thé glacé, laissant Noam commander avant de poser mon regard sur lui. " Je .. Je me disais que ça serait bien qu'on se voit. Enfin, on va être amené à bosser souvent ensemble, on a des rendez-vous avec tes clients, et je voulais pas ..." Je marquais une pause et secouais doucement la tête : " Je voulais pas de ça en fait, tu vois. On est tous les deux hyper mal à l'aise, ça craint." Je grimaçais et lâchais un petit rire. Et comme d'habitude, je me mettais à parler pour cacher que j'étais gênée.
WILDBIRD

_________________

   
love

   
When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 14
ϟ ID Card : keep smiling (alexandra)

MessageSujet: Re: and we neet to talk (noam)   Mar 21 Juin - 7:39





we need to talk
Adrianna & Noam

Dès le moment où j'avais franchi la porte du petit café, je savais déjà que j'allais commencer à stresser à cause de ce rendez-vous. J'étais content de revoir Roxanne d'un côté, après tout elle est et restera pour toujours la femme de ma vie. Mais en même temps j'ai Evan à présent et je dois dire qu'elle me plaît bien elle aussi. Et puis surtout, je restais persuadé qu'Ade ne pourrait jamais me pardonner ce que je lui ai fait subir il y a des années en arrière. Pourtant, la magnifique nuit que nous avons passé tous les deux me faisait gentiment penser le contraire. Peut-être qu'elle serait prête à me pardonner finalement ? Je savais bien que j'avais totalement merdé à l'époque et je m'en voulais atrocement, mais je n'avais jamais vraiment eu l'occasion de faire des excuses comme il se doit à cette demoiselle. Elle avait coupé les ponts très rapidement et était partie de la ville. Je n'avais donc pas du tout pu lui faire comprendre à quel point je l'ai aimée et à quel point je pense toujours l'aimer. Mais encore une fois il y a Evan dans l'histoire et je ne pouvais vraiment pas tout gâcher comme ça. Même si ça l'était déjà un peu. Je n'avais encore rien dit à Evan sur ma petite aventure avec Adrianna, en même temps je ne savais pas vraiment comment je pouvais aborder ce genre de sujet. Surtout qu'elle ne sait en fait même pas que je travaille avec Adrianna depuis quelques semaines maintenant et elle ne sait pas à quel point j'ai pu aimer cette fille. Bref, tout ceci était très compliqué ! En arrivant à la hauteur de la demoiselle je commençais la conversation comme il se doit en lui demandant comment elle allait. « Je vais parfaitement bien, merci. » Un petit sourire en coin s'étira sur mes lèvres alors que je m'appuyais sur le dossier de ma chaise. Adrianna était magnifique, comme à son habitude, et je n'arrivais plus à détourner mon regard du sien. « Oui j'imagine que ce n'est pas du tout le même climat ici. Mais tu vas t'habituer ne t'en fais pas. » Je continuais de la regarder droit dans les yeux et je ne fus interrompu que lorsque la serveuse s'approcha de nous pour prendre la commande. Ade lui demanda un thé glacé et je lui demandais d'un mettre en deuxième avant de reporter mon regard sur son doux visage. C'était toujours aussi étrange de la savoir à nouveau en ville, depuis le temps que je ne l'avais plus revue. Mais elle avait parfaitement bien vieilli, ça c'était une certitude. Finalement, Ade aborda évidemment le sujet qui tue. Elle voulais éviter que l'on soit mal à l'aise comme ça alors que nous allons devoir encore travailler ensemble quelques temps. Je laissais échapper un petit rire, elle avait tout à fait raison, la situation craignait ! Et elle craindrait encore plus lorsqu'elle saura qu'il y a une autre fille dans tout ça. « En même temps c'est difficile de ne pas être mal à l'aise au vu de tout ce qu'il s'est passé entre nous. Je ne sais pas vraiment ce qu'il faut en penser, je ne sais même pas si tu m'en veux toujours pour tout ce que je t'ai fait subir. » Et bien oui pour qu'on évite d'être toujours aussi mal à l'aise il serait peut-être bien de crever directement l'abcès et de savoir ce qu'il se passe exactement. J'avais besoin de réponses à mes questions ! Et puis en même temps il faudrait bientôt que je lui parle de Evan et ça à mon avis ça serait le plus difficile...

acidbrain


_________________

The most important thing is to enjoy your life—to be happy—it's all that matters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 29
ϟ ID Card : Luxette

MessageSujet: Re: and we neet to talk (noam)   Mar 21 Juin - 7:54




Noam & Adrianna
we need to talk

J’
appréhendais ce tête à tête mais en même temps, je savais que c’était nécessaire pour lui et moi. Nous bossions ensemble sur plusieurs dossiers et nous allions devoir nous côtoyer pour le travail, et j’avais envie que ça se passe au mieux. Nous nous mîmes rapidement à parler, comme si de rien n’était, prenant des nouvelles de chacun. Après tout, nous ne nous étions pas revus depuis cette fameuse nuit. Il sourit en me regardant, tandis que je lui disais que malgré la douceur qui régnait, j’allais plutôt bien. Je sentais son regard me dévisager, incapable de se détacher de moi, et moi-même, je me perdais dans ses yeux clairs. Il fallait vraiment que je me reprenne. Noam avait trop d’emprise sur moi, clairement. Il m’avait fait souffrir, comme personne ne l’avait fait, et je ne voulais pas retomber là-dedans. Il hocha doucement la tête avant de me répondre : « Je vais parfaitement bien, merci. J'imagine que ce n'est pas du tout le même climat ici. Mais tu vas t'habituer ne t'en fais pas. » Je ris et hochais la tête : " Oui, il faut juste que je reprenne l'habitude de vivre ici. Ca faisait un moment que j'étais partie." Je soufflais doucement avant de secouer la tête et de reprendre d’une voix plus sérieuse, évoquant le sujet qui fâchait : nous. Je lui parlais de notre nuit, et surtout du fait que nous étions mal à l’aise face à face, et que je voulais éviter ça absolument. Surtout que nous allions nous revoir pour des rendez-vous avec ses clients. Il hocha doucement la tête et détourna son regard un instant avant de répondre : « En même temps c'est difficile de ne pas être mal à l'aise au vu de tout ce qu'il s'est passé entre nous. Je ne sais pas vraiment ce qu'il faut en penser, je ne sais même pas si tu m'en veux toujours pour tout ce que je t'ai fait subir. » La serveuse nous rapporta nos commandes et je la laissais partir avant d'attraper mon verre de thé glacé. En ce moment, j'avais une envie folle de thé glacé, matin midi et soir. Je bus une gorgée avant de reporter mon attention sur Noam. « Honnêtement, je sais pas du tout comment gérer ça non plus. Je t’avoue que je m’attendais pas à … A finir la nuit avec toi. Je crois que c’était juste un instant de folie. C’était juste un accident.» C’était ce que je voulais me persuader, vraiment. Du fond du cœur. Je ne voulais plus souffrir à cause de lui. Mais d’un côté, mon cœur qui battait à mille à l’heure dès que je le voyais me soufflait qu’il y avait peut-être plus que ça. « Et ce qu’il s’est passé entre nous, avant.. Disons que je préfère l’oublier. On doit travailler ensemble, et je veux juste que ça se passe bien. Autant ne plus repenser au passé, tu ne crois pas ? » Je tentais d’être sûre de moi en disant ça, mais au fond je ne l’étais pas. Noam me plaisait toujours autant, et je n’avais qu’à le regarder pour me rappeler notre étreinte de cette nuit-là, ses baisers, et de sentir le désir monter en moi. Clairement, je ressentais toujours quelque chose pour lui. Mais je ne voulais pas que ce quelque chose perturbe la relation professionnelle que nous devions garder sereine. Je soufflais doucement, je me sentais soudain patraque. Les odeurs de nourriture qui émanaient des cuisines et des tables voisines me filaient presque la nausée. Et pourtant, j’avais toujours adoré les tacos. Je me laissais reposer un peu plus contre le dossier de la chaise et portais doucement ma main à mon front.
WILDBIRD


_________________

   
love

   
When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 14
ϟ ID Card : keep smiling (alexandra)

MessageSujet: Re: and we neet to talk (noam)   Mar 21 Juin - 8:01




we need to talk
Adrianna & Noam

Je savais très bien que la conversation avec Adrianna n’allait pas être des plus faciles. Des sujets très sensibles allaient être abordé durant ce petit face à face et je ne savais pas vraiment ce que cela allait donner. Au départ j’essayais de ne pas trop penser à tout ça et le début de la conversation était dirigé sur d’autres choses que notre petite aventure le fameux soir où il y a eu cette coupure de courant. Nous parlions justement de la vie d'Adrianna depuis qu'elle est de retour ici à Londres et comment elle s'habitue à nouveau au climat d'ici. « Tu vas vite reprendre tes marques. Tu es partie depuis longtemps, mais tu as aussi vécu très longtemps ici. En tout cas je dois dire que ça fait bizarre de t'avoir à nouveau ici. » Il est vrai que je m'étais habitué à l'absence d'Ade dans la ville depuis un bon moment maintenant et la revoir à nouveau dans les rues de Londres me faisait vraiment bizarre. Enfin bref, finalement le sujet tant attendu arriva sur le tapis. Je savais bien qu’il faudrait en parler à un moment ou à un autre, mais en même temps je ne savais plus vraiment quoi dire. Et puis j’abordais sans vraiment le vouloir notre histoire du passé. Je ne pensais pas que ce serait moi qui en parlerait en premier, mais en même temps je savais bien que c’était un sujet qu’on ne pouvait vraiment éviter. En plus, je me devais de lui donner des explications et quelques excuses. La serveuse vint prendre notre commande, je lui demandais une bière et puis je reportais mon regard sur elle et je laissais Adrianna parler d’abord. Apparemment pour elle notre petite aventure n’était qu’un accident et rien de plus. J’étais au fond bien déçu de l’entendre dire ça, mais je ne laissais rien paraître et je hochais simplement la tête. « Oui je pense que tu as tout à fait raison. C’était un simple accident, rien de plus. On a paniqué et voilà le résultat. Il vaut peut-être mieux qu’on en parle plus. » En réalité je ne voulais pas vraiment arrêter d’en parler, j’espérais même qu’elle me dise qu’on pourrait retenter notre chance ensemble. Mais tout n’était pas aussi facile que ça ! Premièrement il y a notre passé et puis il y a aussi Evan. Mais ça Adrianna ne le sait pas encore. Finalement, elle se décida à parler de notre relation passée en me disant qu’elle n’avait plus franchement envie d’en parler et préférais ne pas trop repenser au passé. Je passais rapidement une main dans mes cheveux, l’arrêtant dans ma nuque et puis finalement je rassemblais mes deux mains sur la table tout en plongeant mon regard dans celui d'Ade. « Je me doute bien que ce ne sont pas des très bons souvenirs pour toi et que tu n’as plus envie d’en parler. Mais pour ma part je pense que c’est très important qu’on en parle une fois. J’ai merdé sur toute la ligne, j’en suis parfaitement conscient et je n’ai pas eu l’occasion de m’expliquer. Je n’ai pas eu l’occasion de te dire des milliers de choses que j’aurais voulu te dire à cette époque-là. Alors peut-être que je pourrais te les dire aujourd’hui ? Même si ça ne va plus dire grand-chose après tout ce temps. Je pense que c’est important que tu sois au courant de certaines choses. » Je regardais toujours Adrianna droit dans les yeux et soudainement elle s’appuya contre le dossier de sa chaise et posa sa main sur son front. Elle ne semblait pas en très grande forme. Je fronçais les sourcils tout en la regardant droit dans les yeux. « Tout va bien Ade ? »

acidbrain


_________________

The most important thing is to enjoy your life—to be happy—it's all that matters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 29
ϟ ID Card : Luxette

MessageSujet: Re: and we neet to talk (noam)   Mar 21 Juin - 8:09




Noam & Adrianna
we need to talk

J’
étais heureuse qu’il soit face à moi et qu’il ait accepté de me voir, surtout après la nuit que nous avions passé ensemble. Je savais qu’il devait sans doute être aussi gêné que moi, mal à l’aise, mais nous allions devoir passer au-dessus de ça. Nous nous retrouvions donc à discuter, face à face, commençant par prendre des nouvelles l'un de l'autre. Après tout, nous pouvions être civilisés. Surtout que nous allions être amenés à bosser souvent ensemble, donc autant que nos relations soient sereines et pacifiques. Après quelques minutes de discussions, et une fois que la serveuse ait ramené nos boissons, le silence s’installa entre nous quelques instants. J’y mis cependant un terme, rentrant dans le vif du sujet en lui parlant de notre nuit, et du fait qu’on était gênés mais que ça ne devait pas se répercuter sur le boulot. Je rajoutais même que cette nuit n’était qu’un accident, engendré par le fait de se retrouver enfermés tous les deux, sans savoir ce qu'il se passait. Sinon, rien de tout ça ne serait arrivé. Au fond, je n’en pensais pas un mot, mais j’avais décidé de garder pour moi les relents de sentiments qu’il me restait. « Oui je pense que tu as tout à fait raison. C’était un simple accident, rien de plus. On a paniqué et voilà le résultat. Il vaut peut-être mieux qu’on en parle plus. » Je hochais la tête et tentais d’esquisser un sourire qui paraîtrais convaincant, avant de répondre à sa deuxième question, concernant notre histoire passée. Pour moi, c’était du passé et je voulais laisser ça derrière moi. Je vis Aaron s’agiter, et poser ses mains sur la table, son regard attrapant le mien. Il secoua doucement la tête et soupira avant de répondre : « Je me doute bien que ce ne sont pas des très bons souvenirs pour toi et que tu n’as plus envie d’en parler. Mais pour ma part je pense que c’est très important qu’on en parle une fois. J’ai merdé sur toute la ligne, j’en suis parfaitement conscient et je n’ai pas eu l’occasion de m’expliquer. Je n’ai pas eu l’occasion de te dire des milliers de choses que j’aurais voulu te dire à cette époque-là. Alors peut-être que je pourrais te les dire aujourd’hui ? Même si ça ne va plus dire grand-chose après tout ce temps. Je pense que c’est important que tu sois au courant de certaines choses. » J’arquais les sourcils et une lueur de surprise passa dans mon regard. Que pouvait-il bien avoir à me dire ? Je finis par hocher doucement la tête : « Je t’écoute. Peut-être que c’est le moment de tout mettre à plat effectivement pour mettre ensuite tout ça derrière nous.» Ou de recommencer, me soufflait une autre voix. Je sentis soudain un petit vertige m’envahir et je me laissais choir contre le dos de la chaise, portant la main à mon front. . « Tout va bien Ade ? » Je grimaçais et haussais les épaules : « Un simple vertige, j’ai sans doute accumulé trop de fatigue ces derniers jours.» Je me mordillais doucement la lèvre, tentant de me reprendre.
WILDBIRD


_________________

   
love

   
When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 14
ϟ ID Card : keep smiling (alexandra)

MessageSujet: Re: and we neet to talk (noam)   Mar 21 Juin - 8:15




we need to talk
Adrianna & Noam

Le sujet de conversation que je cherchais à éviter, arriva sur le tapis beaucoup plus vite que je ne l'aurais pensé. Sans doute qu'elle ne voulait pas tourner autour du pot et parler de tout et n'importe quoi alors que nous sommes tous les deux entrain de nous demander ce que l'autre pense de toute cette situation. Cependant, je ne m'attendais pas à ce qu'elle aborde le sujet de cette manière. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle considère ceci comme un simple accident, pour moi c'était beaucoup plus que ça en réalité. Mais je n'étais pas prêt à l'avouer. Je me contentais donc d'approuver ce qu'elle venait de dire. Je me sentais légèrement vexé de cette remarque et je décidais de couper court à ce sujet en lui proposant qu'on en parle plus. Adrianna n'ajouta rien et se contenta d'acquiescer. Finalement, le deuxième sujet de conversation que je souhaitais aborder depuis qu'elle est de retour dans ma vie arriva. Cette fois-ci c'est moi qui l'avait lancé. Je souhaitais que l'on reparle de notre passé ensemble et de ce que j'ai pu lui faire subir à l'époque. Je n'avais pas encore trouvé les mots pour lui en reparler, mais aujourd'hui c'était l'occasion. Nous abordions les sujets sensibles, alors autant y aller à fond. Adrianna ne semblait pas vouloir s'étaler sur ce sujet, mais pour ma part je pensais qu'il était important qu'on en parle. Je savais que ce ne serait pas facile, mais j'avais besoin d'en parler, de m'expliquer et surtout de m'excuser. C'était important. Je n'avais jamais eu l'occasion de le faire et je savais parfaitement que si je voulais qu'elle me pardonne un jour, il faudrait d'abord que je lui demande des excuses. Ade me laissa donc parler, c'était effectivement le moment de tout mettre à plat pour essayer peut-être de repartir du bon pied. « Bon il est certain que j'ai fait ce stupide pari au tout début et je voudrais vraiment m'excuser pour ça ! Je sais que c'est totalement idiot et méchant de ma part et je n'aurais jamais dû agir ainsi. Donc je voudrais vraiment te demander pardon pour ça, je n'ai pas pu le faire à l'époque, mais mieux vaut tard que jamais comme on dit. » Je marquais une petite pause, avant de poursuivre. « Je voulais également te dire qu'à la base pour ce pari, je n'aurais dû rester qu'un mois avec toi, pas plus. Seulement, je... Je suis vraiment tombé amoureux de toi Adrianna et je n'ai plus osé te dire la vérité parce que je ne voulais pas gâcher notre histoire. Je m'en suis vraiment mordu les doigts de toute cette histoire. Je sais que j'ai vraiment merdé et j'espère que tu pourras me pardonner ma maladresse. » Voilà cette fois-ci tout était dit. Je n'avais pas pu lui dire à quel point j'étais amoureux d'elle à l'époque - et je le suis d'ailleurs certainement encore. Mais cette fois-ci c'était fait, j'avais tout dit ce que j'aurais aimé pouvoir dire il y a de ça bien des années en arrière. Après ça je remarquais qu'Adrianna ne se sentait pas bien. Je fronçais les sourcils alors que celle-ci me disait que c'était certainement la fatigue. « Tu es sûre ? Tu veux que je te raccompagne à la maison peut-être ? » Je m'inquiétais vraiment pour Ade, elle ne semblait pas en très grande forme et je ne voulais pas l'embêter plus longtemps si elle ne se sentait pas bien.

acidbrain


_________________

The most important thing is to enjoy your life—to be happy—it's all that matters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Confide in me
Love in stereo

MessageSujet: Re: and we neet to talk (noam)   

Revenir en haut Aller en bas
 
and we neet to talk (noam)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North
» lee noam || Ублюдок.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LONDON BABY :: LONDON :: westminster-
Sauter vers: