Partagez | 
 

 undisclosed desires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 3
ϟ ID Card : exogenesis.

MessageSujet: undisclosed desires   Ven 17 Juin - 20:16

- Théophile Lambert -
TAKE ME TO CHURCH
PRÉNOM(S) + Théophile, Nathan. NOM(S) + Lambert. ÂGE + Vingt-huit ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE + Paris, le 12 Octobre. ORIGINES ET NATIONALITÉ + Nationalité Française et Anglaise. STATUT CIVIL + Célibataire au cœur torturé. ÉTUDES/MÉTIER + Modèle d'art, il a abandonné ses études. TRAITS DE CARACTÈRE + débrouillard, honnête, intelligent, franc, juste, sensible, immature, autodestructeur, vulgaire, bagarreur.GROUPE + écrire ici.

Wreck of the day

20 CHOSES À SAVOIR SUR MOI son patronyme entier se trouve être théophile, nathan lambert. il tient son nom de famille de son père, bien qu’il ne connaisse pas réellement cet homme qui est mort peu après sa naissance, il a refusé de changer de nom de famille et de porter celui de son beau-père, bien qu’il apprécie énormément ce dernier et le considère par moment, comme son véritable père. il refuse simplement d’entacher ce qu’il lui reste de l’homme qui lui a donné la vie. il se fait surnommer « théo » par ses proches et même ses parents, sa mère n’utilise son prénom entier que lorsqu’elle a quelque chose à lui reprocher. (-) il fume trop et se bousille les poumons à la nicotine, mais il s’en fou. il peut pas être bien sans une clope le matin et sans doute qu’il est un peu trop accro. il a déjà fumé plus que du tabac mais il a jamais continué à le faire, hormis quelques fois dans des soirées qui ont mal tournées. (-) il sort trop, passe ses soirées dans les bars ou les boites de nuits, il ne peut pas s’en empêcher, c’est une sorte d’auto destruction qu’il s’impose lui-même depuis quelques années maintenant, ça fait partit de lui, de son quotidien. il tient particulièrement bien l’alcool mais finit quand même assez souvent totalement déchiré à se taper le premier mec ou la première nana qui passe. (-) il a commencé des études de droits mais ne les a jamais continuée, il a fait un décrochage scolaire après avoir vu son frère partir en vrille, il n’a jamais réussis à reprendre le dessus et mettait de moins en moins les pieds en cours, il a finit par arrêter totalement d’y aller, au détriment de ses études qui pouvaient s’annoncer brillante. il a du potentiel théo, plus qu’il ne le pense. (-) le gamin est allergique aux fruits de mer, c’est une petite visite à l’hôpital après avoir  manger des crevettes un soir de fêtes. pas totalement joyeux comme fin de soirée, mais ça lui a évité d’y passer et maintenant, il sait que n’importe quel fruit de mer peut lui être fatal. (-) il avait un grand frère de trois ans son aîné (zacharie, alexandre lambert), qu’il a vu se perdre totalement, jusqu’à l’overdose de trop, celle qui lui a été fatale. y’a aussi sa mère qui sait pas comment réagir face à son fils totalement paumé et y’a son beau-père qui s’est fait une place dans sa vie, peu après que son propre père soit mort. il était trop jeune pour s’en souvenir et il a essayer d’en vouloir à cet homme de prendre la place de son père, mais il a jamais réussit à le fait et s’est toujours tourné vers lui en cas de problèmes.(-) théo il jure, tout le temps, il est vulgaire et sans doute que ça lui va mal, il se défend avec les insultes qu’il lâche de temps à autre, qui écorchent ses lèvres. (-) il est bilingue, il parle couramment l’anglais  parce qu’il vit depuis qu’il est gosse à londre, mais il parle aussi couramment français parce que sa mère à tenu à le lui apprendre lorsqu’il était tout petit, c’est aussi dû à ses nombreux voyages en france durant son enfance, pour voir sa famille. (-) son corps est couvert par endroit de tatouages, encre noir qui s’est infiltrée dans la peau pour se remémorer, se souvenirs, par envie, souvent il a prit la décision de se faire tatouer un peu bourré, ou complètement défoncé, ça change rien au fait que ça fasse partie intégrante de lui, à présent, plus moyen de revenir en arrière. (-) la douleur simule des trucs chez lui, y’a des moments ça lui fait mal, il la supporte un peu trop bien, il en redemande, quand il se fait frapper par d’autres mecs, plus grands, plus musclés que lui, il a envie de rire quand il reçoit des coups, ça lui ferait presque du bien. ça lui fait peur. (-) il est totalement décomplexer par son corps, il s’en fiche de ce qu’il fait avec, il est model d’art parce que le dessin il trouve ça beau, y’a des jours ça remue quelque chose en lui, l’art, la peinture, la sculpture. il est modèle d’art, il prête son corps aux coups de crayons d’étudiants à l’université, il pose nu, parfois, s’en fiche pas mal du moment qu’il peut se faire un peu de fric. (-) ses parents étaient français, à la base, sa mère et son beau-père ont déménagés à londre lorsqu'il avait deux ans, autant dire qu'il se souvient pas vraiment de sa vie en france, il connaît le pays simplement parce que y'a encore de la famille à lui qui habite la bas. (-) il a un fils de huit an dont il ignore encore l'existence, enfant qui remonte à ses années d'étudiant avec sa petite amie de l'époque, anna. maintenant, ne reste plus qu'à lui apprendre qu'il est père, mais ça va être plus compliqué que prévus. (-) il est ouvertement bisexuel, ne se cache pas et l'assume totalement, il peut se faire des filles ou des mecs, ça ne le change pas plus que cela, quand il chercher de quoi évacuer la pression. (-) quinze (-) seize (-) dix-sept (-) dix-huit (-) dix-neuf (-) vingt.
We all want a happy ending

PSEUDO/PRÉNOM + exogenesis. ÂGE + trop jeune, sans doute. COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? + bazzart. FRÉQUENCE DE CONNEXION + regulière. TON DERNIER MOT +  .


Dernière édition par Théophile Lambert le Ven 17 Juin - 20:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 3
ϟ ID Card : exogenesis.

MessageSujet: Re: undisclosed desires   Ven 17 Juin - 20:16

Once upon a time

REGARDE MOI BRÛLER QUAND S'ETEINT LA LUMIERE, ECOUTE MOI CRIER AUX PORTES DE L'ENFER, REGARDE MOI TOMBER SANS PLUS PERSONNE DERRIERE, REDEVENIR POUSSIERE

« j’suis désolé putain … » son corps est pris d’un tremblement soudain alors que ses s’épaules sont secouées par les sanglots, les larmes maculant ses joues trop pâles, sa peau diaphane, son regard trop sombre est perdu, devenu flou des perles salées qui s’y engouffrent et s’en écoulent. il sent une main fine se poser sur son épaule et la serrer doucement, contact qui semble brûler, contact de trop, panique qui s’engouffre dans son esprit. « ne me touche pas ! » sa voix est cassée par les larmes, il s’éloigne subitement, se recroqueville dans un coin de la pièce, le regard fixé dans le vide, ses genoux repliés contre son torse et ses bras entourant ses derniers dans un espoir vain de se protéger de quelque chose qu’il est le seul à voir. « j’suis désolé … j’suis désolé … putain … reviens … » on tente de le calmer, il entends les voix mais les écoute pas, féminines, masculines, sa mère et son beau père, sans doute, l’impression d’entendre son frère aussi, l’impression d’entendre des voix venues d’autre part, qu’il n’entendra plus jamais, il bouche ses oreilles avec ses mains, il voudrait se coller un peu plus dans le coin de la pièce mais il y arrive pas, ses bras frottent les murs abimés et ses habits s’y accrochent, ça lui entaille la peau, il sent la douleur dans ses veines et le sang s’étaler sur sa peau, odeur métallique dans l’air qui lui donne envie de vomir. « non … je voulais pas je … » son corps est secoué par un nouveau sanglot alors qu’il a froid, terriblement froid, glaçons dans ses veines, dans tous son corps, ça lui prend d’un coup, il tremble, les larmes continuent de maculer ses joues enfantines. « théo c’est pas ta faute écout… » « NE ME TOUCHES PAS ! » qu’il hurle, il se redresse sur ses jambes tremblante avant de se plaquer contre le mur, le regard totalement ailleurs, les yeux injectés de sang et humides des larmes qui coulent toujours avant de finalement se laisser glisser sur le sol, de nouveau, ses yeux se fermant tout seul, il a mal, tout tourne autour de lui, l’envie soudaine de vomir lui reprend, un haut le cœur dangereux alors qu’il sent sa tête cogner contre le sol.


« c’est de ma faute. » qu’il murmure, les yeux fixé sur le mur, il ne veut pas parler, il veut pas mais pourtant il le fait, il sait même pas pourquoi, c’est une envie, il explique pas, c’est un besoin qui lui tord les entrailles, qui lui retourne l’estomac, sa voix elle tremble à théo, elle tremble trop pour celle d’un jeune homme de dix-huit ans, elle tremble trop et elle tremble pas assez. « je … savais que zach’ se droguait, je le savais, j’ai même essayé avec lui, une fois, j’me sentais bien, j’ai compris ce qu’il ressentait, alors j’lais pas dis, j’me disais qu’il allait réussir à gérer, c’est ce qu’il me répétait tout le temps, je l’ai cru. j’aurais pas du je … j’aurais du faire quelque chose, en parler aux parents je … c’est ma faute s’il a fait cette overdose, j’étais le seul a savoir … je .... » son corps est de nouveau pris d’un soubresaut et les larmes menacent de couler de nouveau, il passe une main sur son visage, aimerait se lever, se cacher du monde, s’enfermer dans les toilettes pour y vomir une nouvelle fois, il peut pas, il est cloué sur ce lit d’hôpital, il est considéré trop faible, surtout après le manège qu’il a pu faire en apprenant l’overdose de son frère, il va mal théo, on le garde en observation. et y’a ce psy, ce con de psy qui s’oblige à venir le voir, auquel théophile il parle alors qu’il a pas envie de le faire. il tourne la tête, son regard se perd au-delà de la fenêtre, il a finit de parler pour aujourd’hui, encore un mot et il est capable d’éclater en sanglot, il refuse de le faire une nouvelle fois, il ravale ses larmes, se mure dans un silence pesant, sans doute trop, il s’en fiche, il terminera pas s’assoupir, comme toujours. « qu’est ce que tu ressens théophile ? » un grognement sourd s’échappe de sa gorge, un peu à la manière d’un félin qui veut faire comprendre à son agresseur qu’il est pas si gentil et mignon que ça. ce psy il parle trop et théo il parle pas assez à son goût alors que théo dans sa tête il en dit déjà trop dés qu’il ouvre la bouche, il ferme les yeux un moment, un soupir presque inaudible résonne dans la pièce, après plusieurs secondes d’un silence gênant. « j’ai froid, la nuit, j’ai l’impression de tomber, quand je dors. c’est de ma faute. ça me hante, j’ai peur de son absence. »




SI L'AMOUR EXISTE TU EN ES L'HISTOIRE, LE TOUT PREMIER SOUFFLE, LE DERNIER ESPOIR, SI L'AMOUR EN DOUTE MOI JE VEUX Y CROIRE, ON A QU'UNE ROUTE RIEN QUI NOUS SEPARENT, SI L'AMOUR EXISTE...

« oh c’est mignon, notre théo il est amoureux. » « ta gueule. juste, ferme la. » une clope au bec, théo il est assit sur un muret près de l'université, il fume trop, il a commencé y'a pas si longtemps, il arrive pas à s'en passer, il y arrive plus, le mal lui ronge les veines et se propage sous l'épiderme glacial, son regard trop sombre il est plus brillant de malice comme il pouvait l'être avant, son regard il est le plus souvent voilé de larmes qui ne coulent pas, ne coulent plus, plus maintenant il ne s'y autorise plus. « tu devrais lui parler. ça fait des mois qu'on t'as pas vu sourire comme ça. » des mois, des mois, non. juste cinq semaines. ça lui donne la nausée à théophile d'y repenser, corps sans vie, annonce qui fait mal, qui ouvre une plaie béante dans le myocarde fragile. mais y'a cette fille, avec ses cheveux blonds et ses lèvres rouges, elle a captée son attention, sans doute un peu trop et y'a son regard qui s'en détache plus, alors qu'il laisse la nicotine pourrir ses poumons, qu'il tire sur le filtre de sa clope pour que la fumée envahisse sa gorge avant de former des panaches dans l'air ambiant. « c'est juste une meuf, c'pas non plus la sainte vierge. » « t'es relou théo, c'pas un drame non plus l'amour. » « amour, amour, parle pour toi, retourne avec ta copine pour vous rouler des pelles, tu m'soules. » il saute du muret en balançant le mégot de sa clope dans la poubelle, les mains enfoncées dans ses poches et son sac sur le dos, pendant à une de ses épaules. y'a aussi ses cheveux qui bouclent et qui sont trop, la mèche qui lui tombe sur le front, l'aspect presque efféminé qu'on lui donne, il regarde pas ou il marche théo, avant d'être légèrement bousculé, il se retourne une insulte qui pend déjà à ses lèvres avant de se détendre d'un coup. sa belle blonde. y'a son cœur qui rate sans doute un battement ou deux. « désolée … » « c'est ma faute. » c'est pas son genre à être comme ça théophile, il se reconnaît même pas dans ses paroles, il sait pas, il comprend pas, il passe une main dans ses cheveux, presque gêné. « je regardais pas ou j'allais, j'suis un peu distrait en ce moment, donc ne soit pas désolée. » il esquisse un léger sourire sur ses lèvres abîmées, bleu qui peint sa lèvre inférieur et le fais souffrir par moment. « j'm'appelle théophile, enfin, on m'appelle théo, enfin, j'sais pas pourquoi j'te dis ça ma… » « anna. » elle le coupe alors qu'il chercher une justification à ses actes, il sait même pas pourquoi il réagit, il relève un peu la tête, sourire aux lèvres. en faite c'est p'être ça, le coup de foudre, l'amour.

« je t'aime » qu'il souffle au creux de son oreille, ses doigts piégeant une mèche de cheveux blonds alors qu'il sourit, paisible, heureux, le regard qui papillonne un peu. il pose doucement ses lèvres sur la peau pâle qu'il embrasse, il ne s'en lasse pas, ne s'en lasse plus et pourtant les autres corps sont tout autant attirants que celui-ci. un baiser s'échanger, loin de la brutalité dont il peut faire preuve avec ses conquêtes, très loin, un autre univers, une bulle qu'ils se créent, à deux, alors que plus personne existe autour d'eux, que rien ne pourrait briser le calme apparent, rien, ou presque. infidèle qu'il est théo, il y arrive pas, il peut pas, c'est sans doute un salaud dans le fond, mais il y arrive tout simplement pas, il a essayé, il a réellement essayé de l'être, de tout faire pour être un mec bien, un petit ami exemplaire, mais il est pas comme ça, il fume, il boit aussi, trop, c'est ça qui le fait péter un plomb, qui le laisse s'échouer entre des draps inconnus. et pourtant il se sent si bien avec anna, une bouffée d'oxygène, elle l'aide à se guérir tout seul alors qu'il est pas malade, elle l'aide à le sevrer, mais il fait trop de connerie et toute histoire à une fin, tragique, violente, il ferme les yeux alors qu'il a l'impression de sombrer, que les souvenirs semblent si réels, alors que c'est juste une image dans son esprit, une sensation fantôme de la peau contre la sienne.



NOUS DEUX C'EST CA DEPUIS LE DEPART, NE ME LAISSE PAS TOUT SEUL, ATTEND IL EST TARD, PUIS T'AS TROP BU OU TROP PEU, J'SUIS SUR QU'IL FAUT PAS QUE TU RENTRES

leurs regards se croisent, hypnotiques, accrochés l’un à l’autre l’histoire de quelques secondes avant qu’ils ne se perdent de nouveau. regard que théo ne peut bouger, pose qu’il doit tenir, le corps totalement nu, à genoux au milieu d’un amphithéâtre d’étudiants qui l’observent sous tous ses anglais, dans son habit le plus simple. ça le dérange pas, de faire ça, ça lui permet de gagner de l’argent aussi. mais le problème vient pas de là, le problème c’est lui. il l’observe, il le cherche, tourne dans l’amphi et son regard se fait brûlant sur la peau de théophile, il a envie de fermer les yeux de rompre tout contact possible mais il ne le fait pas, sans doute parce que il doit avouer que ça lui plait un peu de se sentir vulnérable, fragile, tel la fleur qui éclot et ploie sous le poids de la rosée. le temps passe, trop lentement à son goût et c’est comme s’il était spectateur de la scène. cours qui se termine, habits qu’il remet avant de se diriger vers la sortie de l’université, son sac sur le dos, un t-shirt négligemment enfiler avec un jean. « théophile ? » il relève la tête l’enfant, croise ce regard électrisant, un frisson parcours son corps « hm ? » il est pas bavard, l’a jamais été, en réalité, une dizaine d’années qu’il parle pas, parle plus. « je voulais savoir si tu accepterais de poser pour moi, ce seront des séances payées, bien entendues. » vertige qui le prend soudain, regard qui se voile un moment et lèvres qui se pincent, il sait pas, il a peur, soudainement, c’est qu’un pressentiment, mais il sait que ce mec s’en sort pas mal dans la vie, qu’il pourra sans doute gratter un peu de fric, il passe une main distraite dans ses cheveux, fait mine de réfléchir quelques instants. « quand ? » sort sceller.

nuit qui tombe, lumière trop faible alors que théo somnolerait presque, bercé par les coups de crayons qui sont seuls à briser le silence de la pièce, silence presque gênant, tendu et pourtant reposant, dans un certain sens. corps exposé, une nouvelle fois, œil experts qui le parcours du regard, il le sent, dans son dos, l’observation brûlante que l’on fait sur son corps, il tourne presque entièrement le dos à son employeur d’un soir, ses prunelles se baladent sur le mur face à lui, il observe, cherche le moindre défaut, la moindre fissure. perdu dans sa contemplation, il n’entend pas les bruits de pas derrière lui et la main qui se pose sur son épaule le fait sursauter, son corps se tendant instantanément. « désolé, je ne voulais pas te faire peur. » « ce n’est rien, j’étais perdu dans mes pensées. » et pourtant il ne bouge pas, la peau semble brûlant contre la sienne, il ferme les yeux un moment et son corps se tend légèrement quand la main se déplace lentement, caressant sa nuque, lui tirant un frisson. « tu es magnifique, nu. » un corps encore vêtu se colle au sien alors que des mains se font baladeuse, elles explorent la peau dénudée. la tête de théo elle bascule en arrière, se calle sur l’épaule de l’autre et un gémissement meurt entre ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 118
ϟ ID Card : Keep smiling (alexandra)

MessageSujet: Re: undisclosed desires   Sam 18 Juin - 11:28

Bienvenue parmi nous toi I love you I love you
Bon courage pour ta fiche et n'hésites pas si t'as des questions

_________________


I wanted a perfect ending. Now I've learned, the hard way, that some poems don't rhyme, and some stories don't have a clear beginning, middle, and end. Life is about not knowing, having to change, taking the moment and making the best of it, without knowing what's going to happen next.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }: ✗ make friends
{ MY PLAYLIST }: ♫ hello – adèle
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 254
ϟ ID Card : the mad hatter

MessageSujet: Re: undisclosed desires   Sam 18 Juin - 11:47

Bienvenue parmi nous Smile

Bon courage pour ta fiche Si tu as terminé, il faut nous prévenir sur ce sujet.

_________________

loving can hurt
loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know. When it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive. We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves, where are eyes are never closing, hearts are never broken, times are forever frozen still.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }:
{ MY PLAYLIST }:
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 288
ϟ ID Card : lady berry (caroline)

MessageSujet: Re: undisclosed desires   Sam 18 Juin - 16:48

Bienvenue

_________________

    We're the wild ones raised by the wolves we howl to the moon War inside my mind drowning in the tides, fighting for my life. I'm satisfied intoxicate my veins make me misbehave, be my great escape till we fade away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 215
ϟ ID Card : benzorris (anouchka)

MessageSujet: Re: undisclosed desires   Sam 18 Juin - 17:11

bienvenue parmi nous
je ne connais pas le monsieur sur ton avatar mais il est pas mal du tout dit donc !

_________________


    Remember that I’m still a monster. I can listen to you scream and cry and beg and I still won’t let you out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 27

MessageSujet: Re: undisclosed desires   Dim 19 Juin - 1:09

Shame on me, mais je ne connais pas du tout la personne sur ton avatar. En tout cas, il est mimi I love you
Bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 3
ϟ ID Card : exogenesis.

MessageSujet: Re: undisclosed desires   Dim 19 Juin - 1:12

merci à tous leah, il me reste encore quelques anecdotes à compléter

roan & rosie → xavier est pas très très connus (ouai je l'appel pas son prénom, c'est mon pote etout), mais c'est un réalisateur québécois (j'ai tué ma mère, mommy, juste la fin du monde, les amours imaginaires pour ne citer qu'eux) et acteurs dans certains de ses films (j'ai tué ma mère, les amours imaginaires) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 302
ϟ ID Card : foolish blondie ⊹ tica

MessageSujet: Re: undisclosed desires   Dim 19 Juin - 13:39

Bienvenue parmi nous

_________________

    don't even pretend you know me
    --------------------
    ‹ if i showed you my flaws, if i couldn't be strong tell me honestly would you still love me the same. ›
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foolish-blondie.tumblr.com
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 81
ϟ ID Card : Luxette

MessageSujet: Re: undisclosed desires   Dim 19 Juin - 17:41

Bienvenue dans le coin

Bon courage pour la suite de ta fiche

_________________
"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. Throw em back, till I lose count. And I'm holding on for dear life, won't look down won't open my eyes. ♛endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
Love in stereoϟ Letters : 44
ϟ ID Card : Rose

MessageSujet: Re: undisclosed desires   Dim 19 Juin - 18:02

Bienvenue ici

_________________
take me
Cause if you like the way you look that much Oh baby you should go and love yourself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Confide in me
{ Kings & Queens }
{ BUCKET LIST }: ✗ talk with Nate
{ MY PLAYLIST }: ♫ not the only one – sam smith
{ ADRESS BOOK }:
Love in stereoϟ Letters : 191
ϟ ID Card : the mad hatter

MessageSujet: Re: undisclosed desires   Sam 25 Juin - 14:25

Juste pour être sûre, est-ce que la fiche est terminée ? Tu attends une validation ? I love you

_________________

not the only one
You and me we made a vow for better or for worse. I can't believe you let me down but the proof is in the way it hurts. For month on end I've had my doubts, denying every tear. I wish it would be over now but I know that I still need you here. You've been so unavailable now sadly I know why; Your heart is unobtainable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Confide in me
Love in stereo

MessageSujet: Re: undisclosed desires   

Revenir en haut Aller en bas
 
undisclosed desires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entrer dans la danse [U.Desires]
» Undisclosed Desires
» Navid ϟ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart
» Undisclosed desires (Alta)
» MARCUS ♦ undisclosed desires.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LONDON BABY :: BEGIN A NEW LIFE :: tell me your story-
Sauter vers: